mardi 9 octobre 2018

Hercule 4 L'Hydre de Lerne


Il reste à Hercule à se tailler une nouvelle massue et avant sa prochaine aventure aller aider les Dieux à vaincre les Monstres.
La fille de deux de ces monstres, Typhon et Echidna, hantait les marais de Lerne en Argolide.
C’était encore une protégée de Héra : une bête gigantesque au corps de serpent et dotée de neuf têtes qui avaient la faculté de repousser au fur et à mesure qu’on les coupait. La tête centrale était en or et c’était elle qu’il fallait couper pour empêcher les autres de repousser.
Le sang de l’Hydre était venimeux et empoisonnait jusqu’à son souffle qui devenait mortel.  Hercule pour se protéger s’est enveloppé dans la peau du lion de Némée et l’attaque de loin avec des flèches enflammées.
Voyant son Hydre en difficulté, Héra envoie à la rescousse un crabe géant qui pince Hercule aux mollets. Agacé, le héros l’écrase d’un coup de talon. Fureur de Héra !
Zeus pour la calmer envoie le crabe au firmament où on peut encore le voir : c’est la constellation du Cancer.
Hercule a beau viser les têtes de l’Hydre et les couper, elles repoussent toujours et crachent leur venin. En dépit de la peau de lion, il ne peut approcher plus. Alors il fait appel à son neveu Iolaos, le fils de son frère jumeau. Il l’envoie mettre le feu à quelques arbres et lui dit d’utiliser les braises pour brûler les moignons des têtes coupées et empêcher qu’elles repoussent. Hercule arrive enfin à approcher assez de l’Hydre pour couper sa dernière tête.
Elle siffle encore quand le héros l’enterre et pousse un rocher sur la fosse. L’hydre est morte, il trempe ses flèches dans le sang venimeux. Désormais, chacun de ses traits sera mortel.
Eurysthée conteste la validité de la victoire : Hercule n’aurait pas dû se faire aider !



1 commentaire:

manouche a dit…

Chacun a une hydre dans son marais et pas d'hercule pour la vaincre !

Hercule 4 L'Hydre de Lerne

Il reste à Hercule à se tailler une nouvelle massue et avant sa prochaine aventure aller aider les Dieux à vaincre les Monstres. La fi...