dimanche 22 janvier 2017

La Pomme d'or

Méfions-nous des fées, des génies, des dieux et des déesses qui, dans les contes disparaissent dès lors qu’ils ont rempli leur fonction. Ils sont pour la plupart bienfaisants sauf …quand ils sont irrités. Leur ressentiment a parfois de graves conséquences…
Ainsi d’Eris… vous me direz que sur l’Olympe, sa fonction est de semer la discorde ; encore faut-il ne pas la provoquer….
Résultat de recherche d'images pour "pomme d'or"On avait oublié de l’inviter aux noces de Thétis et de Pélée. Eris irritée, cueillit au jardin des Hespérides une pomme d’or sur laquelle elle grava cette dédicace : A la plus belle ! Puis elle parut dans la salle du festin et sans écouter les excuses embarrassées de tout l’Olympe elle jeta le fruit sur la table….

Bien des siècles plus tard, des monarques de contes oublièrent d’inviter une fée au baptême d’une princesse et la fée (qui avait lu Homère) jeta dans le berceau,  non un fruit d’or mais un mauvais sort… admirons comme les contes se ressemblent et comme on ne sait pas tirer parti de leur sagesse…
Qui était la plus belle sur l’Olympe ? Nymphes et déesses beaucoup pouvaient prétendre au titre mais toutes ont préféré laisser la place aux plus puissantes : Héra, Athéna ou bien Aphrodite ?
Il y avait au pied des montagnes un jeune et beau berger ; il se nommait Pâris. On lui confia la pomme.
Héra lui promit la puissance et la gloire ; Athéna lui offrit la sagesse, enfin Aphrodite lui dit enjôleuse : « Donne-moi la pomme et tu auras l’amour de la plus belle femme du monde.. » Sans hésiter le berger tendit le fruit d’or à la déesse, sans penser une seconde au ressentiment des deux autres….
 Paris n’était pas un berger !
 Le roi Priam régnait sur Troies. Il avait de nombreux enfants ; 50 fils dit-on. Aussi quand Cassandre, une de ses filles annonça que le dernier fils qui venait de naître serait cause de la perte du royaume, ignorant la douleur de la mère, la reine Hécube, le roi ordonna qu’on abandonne le nouveau-né sur le mont Ida. Exposé à la dent des loups et des ours, il ne représenterait plus aucun danger. Un berger qui passait là entendit les pleurs du bébé. Il n’avait pas d’enfant ; il emporta l’abandonné de pitié qu’il éleva comme son fils.
L’enfant grandit et devenu un jeune homme, il entendit parler des jeux organisés par le roi. La cour et la famille royale s’émerveillèrent de voir ce jeune paysan remporter toutes les épreuves. Le cœur de la mère parla ; elle reconnut le fils qu’on lui avait enlevé. Et le roi Priam oubliant la prédiction de Cassandre lui rendit sa place parmi ses autres fils. Il faut dire que cette pauvre Cassandre prédisait en vain et personne ne la croyait jamais…. mais ceci est une autre histoire ; et pourtant !
Priam un jour envoya ce fils retrouvé à Sparte, chargé d’une mission auprès du roi Ménélas.
Sur l’Olympe, les dieux s’amusent et les déesses se vengent. Ménélas était absent et son épouse Hélène réputée la plus belle femme du monde reçut le messager… seule ! Un seul regard suffit ; ils furent aussitôt éperdument amoureux l’un de l’autre . Oublieux de sa mission, et sans attendre le retour de Ménélas, Paris reprit la mer emportant avec lui Hélène la belle que lui avait promis Aphrodite.
L’histoire hélas ne s’arrête pas là. Outré Ménélas demanda vengeance auprès de son frère Agamemnon , le plus puissant des rois de la Grèce.
Et c’est ainsi que les Grecs coalisés commencèrent la guerre qui devait ruiner Troies…

Cassandre avait dit vrai !

1 commentaire:

manouche a dit…

Les pommes ont toujours la vedette, pauvre Eve ....

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...