Illustration : La Bocetta

S'il est vrai que la parole est le meilleur véhicule du conte, de même que c'est en marchant qu'on regarde le mieux un paysage, il est néanmoins utile, par désir ou par commodité, de prendre la voiture le train ou l'avion.

Le conte, pour se faire entendre, doit parfois lui aussi voyager au moyen d'encre et de papier. Voici qu'un carrosse nouveau lui est offert... le blog.
Puisse-t-il vous emporter dans son périple magique.


A Attys



... Je t'aimais, mon Attys, quand mes jeunes années,
Vierges, étaient de fleurs tendrement couronnées,
Et toi, petite enfant, gauche...
SAPPHO (VII°-VI° av.JC), traduction Marguerite Yourcenar.

jeudi 23 juin 2011

Histoire de Blondine , Bonne-Biche et Beau-Minon

 Lire le texte original dans "Les Nouveaux Contes de Fées " de la Comtesse de Ségur

Blondine est la fille du roi Bénin (bon et juste) et de la reine Doucette, bonne aussi. Blondine est aussi bonne et charmante que ses parents. Que voilà de braves gens!
Doucette meurt , ainsi que doit le faire toute reine bonne et douce au début d'un conte de fées.
On dit à Bénin qu’il doit se remarier; d’abord il refuse, puis il charge Léger son ministre, de lui trouver une épouse parfaite(jusque là, la tradition du conte se respecte). Ce dernier la trouve chez le roi Turbulent admirez comme les noms annoncent le caractère des personnages!)dont la fille est jolie et spirituelle. Mais celle-ci, qui se nomme Fourbette est méchante, jalouse et orgueilleuse ; son père est enchanté de se débarrasser d’elle. Dès son arovée à la cour de Bénin, elle fait peur à Blondine. Bénin, moins léger que son ministre éloigne sa fille de sa nouvelle épouse. Il aurai pu, me direz-vous, éloigner la nouvelle épouse, mais... raison d'état oblige, on ne va pas risquer un incident diplomatique et Bénin fait son devoir et c'est pourquoi , un an plus tard, ils ont une fille Brunette, méchante comme sa mère.
Blondine a un page du nom de Gourmandinet, Fourbette qui le sait capable du pire pour satisfaire sa gourmandise, va l’utiliser.
Une  forêt  borde le domaine, où poussent des lilas odorants et toujours fleuris. C'est une forêt enchantée : quiconque y entre disparaît et Gourmandinet qui le sait à ordre de jamais laisser Blondine en approcher.
Fourbette promet au page un coffre plein de bonbons s’il y conduit la jeune princesse.
Après quelques hésitations, il accepte . Blondine qui voit pour la première fois la Forêt des Lilas, est émerveillée. Elle demande au page d'aller en cueillir une brassée pour les offrir à son père. Mais le traître refuse; il craint dit-il, que la princesse ne puisse retenir seule les fougueuses autruches qui conduisent son carrosse. 
"Bien dit Blondine, je vais y aller moi-même!"
Et le vilain Gourmandinet la laisse aller. Bien évidemment, Blondine est absorbée par la forêt. Gourmandinet rentre au château pour recevoir son coffre de bonbons. Fourbette fidèle à sa promesse, lui donne sa récompense, mais l'oblige à quitter le royaume. Mais le traître ne profitera pas de son forfait. Le coffre trop lours, fera verser la chariot sur lequel il est chargé et Gourmandinet, entraîné dans la chute, se fracassera le crâne sur des pierres... tant pis pour lui!

Pendant ce temps,Blondine comprend qu'elle est  perdue dans la forêt. Elle marche, appelle, pleure et finit par s'endormir au pied d'un arbre.
Au réveil, elle trouve un délicieux petit déjeuner, dans un panier que lui a apporté un joli chat blanc. Il se nomme Beau-Minon. et Beau Minon le bien nommé guide Blondine jusqu’au château enchanté, d'un biche , blanche elle aussi et qui a nom Bonne-Biche.
Dans un miroir magique, Blondine voit son père qui pleure sa disparition. Mais il ne fait pas que pleurer: il se doute de la responsabilité de Fourbette et la renvoie chez son père. Ce dernier qui n'en veut pas non plus, l’enferme dans une tour où elle meurt de rage. Bien fait!


Une autre forêt ensorcelée entoure Le château de Bonne-Biche est lui aussi entouré d'une forêt ensorcelée où  Blondine ne doit pas pénétrer. 
Blondine, qui en une nuit magique a grandi de sept ans et appris tout ce qu'une jeune fille instruite doit savoir, a désormais quatorze ans et elle s'ennuie un peu. C'est alors que survient un perroquet. Il révèle à Blondine que ce château est sa prison ; elle doit se méfier de Bonne-Biche et pour être délivrée, il lui faut cueillir une certaine rose.

Blondine troublée,  ment à Bonne-Biche qui lui dit de se méfier des roses et accepte de suivre le perroquet . 
Elle chasse méchamment Beau-Minon qui veut  la suivre. Enfin, elle arrive dans l’enclos où se trouve la rose .
Mais voilà, la rose cueillie délivre un mauvais magicien et  quand Blondine rentre chez Bonne-Biche, le château est en ruines, Bonne-Biche et Beau-Minon ont disparu. Un crapaud la chasse ; elle pleure. Un corbeau, puis une grenouille la réconfortent. Réfugiée dans une hutte de branchages, elle est nourrie par une vache.
Un long temps de tristesse et de remords se passe quand apparaît une tortue: elle fera sortir Blondine de la forêt enchantée si, montée sur son dos, elle accepte de rester six  mois sans parler. La jeune fille accepte et au bout d'un interminable voyage,l’équipage arrive dans un château tout semblable à l'ancien château de Bonne-Biche, à l'exception d' une armoire que Blondine doit ouvrir. Horreur, dans l'armoire, pendues à des clous (de diamant, certes, mais tout de même des clous) se trouvent les peaux de Bonne-Biche et de Beau-Minon. Fo
Blondine s’évanouit .
 C’est la plus terrible mais la dernière des épreuves. Bonne-Biche  et Beau -Minon sont devenus Prince Charmant et Fée Bienfaisante.
Les enchantements sont levés. Bénin arrive, embrasse sa fille retrouvée et épouse Bienfaisante ; Blondine bien entendu, épousera son joli chat blanc devenu Prince.



2 commentaires:

anne des ocreries a dit…

je m'insurge, na ! ras-le-bol que les gentils soient blonds et les méchants, bruns ! non mais des fois ! quelqu'un aurait dû écrire à Sophie pour lui expliquer que le bien ou le mal ne se portent pas à la couleur des cheveux !

signé : une brunette récalcitrante. :) [qui s'est trouvée successivement en panne d'ordi, en panne de web, absente, etde nouveau en panne de web !]

almanachronique a dit…

Chez Sophie y'a pire que la couleur des cheveux... Un écrivain, (grand mais ch'ais pul'quel) a dit : chez la comtesse de Ségur, les bons ont une particule et les méchants n'en ont pas...
Bon retour sur le web, tu nous manquait...
P