mercredi 2 décembre 2009

Purnath (5)



Le vieil historien traduisit la question en une série de vociférations aiguës. Tous ceux qui ont entendu ce genre de sons savent combien il est difficile de les considérer comme les éléments d’une langue élaborée. Et pourtant, c’est bien ainsi que les humains s’expriment.
L’homme parla à son tour – brièvement, et avec grand calme.
« Il dit qu’il ne sait pas où il est, monsieur le maire. Il marchait dans le désert, à la tombée de la nuit, et se dirigeait vers un gros rocher où il espérait trouver un abri pour dormir, lorsque le sol s’est dérobé sous ses pieds. Il se souvient d’une chute le long d’un puits… Voilà tout. »
Purnath réfléchit. Bien qu’il ne lui fût guère aisé de l’admettre, il était impressionné par l’éclat paisible des yeux de l’homme. Par le port altier de sa tête et la noblesse de ses gestes. Même le son de sa voix semblait mélodieux. De toute évidence, cet être  n’était pas un espion. Mais alors, comment expliquer la sérénité qui semblait émaner de lui ?
« Très bien, soupira Purnath. Nous allons lui dire où il se trouve, et essayer de voir ce que nous pouvons faire pour lui. Après tout, la guerre est finie depuis longtemps… Ce n’en est pas moins un problème délicat, car il n’est pas question de compromettre la sécurité de Mukrash. Mais d’abord, demande-lui son nom. »
L’homme s’appelait Mahomet. Dans les heures, puis les jours qui suivirent, et au cours desquels ils ne se quittèrent plus, Purnath l’entendit avec une passion croissante raconter l’histoire de sa vie. Il était né dans une ville humaine appelée La Mecque. Il appartenait à la tribu des Koreichites, mais sa famille était fort modeste et ne possédait guère d’influence. D’ailleurs, il n’avait pas connu son père, et sa mère était morte lorsqu’il avait cinq ans.
Il avait été berger. Puis, avait voyagé et fait du commerce pour le compte d’une riche veuve qui, un peu plus tard, était devenue sa femme : Kadidja.

1 commentaire:

anne des ocreries a dit…

Mahomet ! bin v'là aut'chose !....

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...