jeudi 5 janvier 2017

De la bonne formulation des souhaits


La question de Lulu: "T'es sûre que ça marche les trucs de fées?" m'incite à vous remettre en mémoire les points essentiels de le bonne formulation des souhaits.
Prenons comme exemple le rituel de Sainte- Lucie évoqué plus haut (non, plus bas; c'est un blog!): autant de bougies que de voeux exprimés. Bon, vous faites vos voeux, tout ce qui vous passe par la tête et vous cherchez les bougies; manque de pot, depuis la dernière panne d'électricité vous n'avez pas renouvelé le stock, il n'y en a pas assez et, comme voilà aujourd'hui, il neige, il glace, la route n'est pas sablée et si ça se trouve on est dimanche et le shopi est fermé.
Au lieu de fatiguer les fées avec des voeux innombrables et inconsidérés, je vous suggère de revenir à la bonne vieille méthode classique  des trois voeux, sachant bien entendu que le premier doit servir à demander la sagesse qui vous évitera de gaspiller les deux autres.
N'oubliez pas que les voeux doivent TOUJOURS être formulés sur le mode positif, sans intention de profit ni de revanche.
Et enfin, le plus important: le coeur pur. C'est la condition essentielle. Le moindre atome d'impureté dans votre coeur empêchera la réalisation du souhait.
Ceci posé,je vous rappelle ces mots de sainte Thérèse (la petite, celle de Lisieux):

Que de larmes versées pour des voeux exaucés!

2 commentaires:

manouche a dit…

Et encore plus de larmes pour les vœux irréalisés !

Vu par Doume a dit…

Bonne année !!!
Doume

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...