samedi 20 août 2016

Les trois compagnons



Trois compagnons allaient en pèlerinage. Un certain jour, loin encore de la ville la plus proche, ils constatèrent que pour toutes provisions, il ne leur restait plus qu’un peu de farine ; ils en firent un pain, et le mirent à cuire dans un four qu’ils improvisèrent avec quelques pierres et un peu de terre ; comme ce pain ne pouvait suffire à les rassasier tous trois, ils convinrent que celui qui en dormant aurait le songe le plus merveilleux mangerait le pain tout entier.
Pendant que les deux premiers dormaient, le troisième s’en alla au four, prit le pain et le mangea sans en laisser une miette, puis il se coucha et s’endormit.
Au matin, les deux autres se levèrent et contèrent leurs songes. Le premier dit qu’il avait vu deux anges, qui l’avaient enlevé et porté au ciel ; le second dit qu’il lui avait semblé que deux diables l’entraînaient en enfer.
Ils vinrent alors à leur compagnon, qui feignait de dormir encore, et l’éveillèrent ; en les voyant il se mit à pousser des cris de surprise.
« Qu’est-ce ? dirent-ils. Deviens-tu fou ?
-Non, mais je suis bien émerveillé de vous voir si tôt revenus de si loin ! J’ai vu deux anges enlever l’un de vous au ciel et deux diables porter l’autre en enfer, et, ma foi ! pour me remettre de mon émoi et me consoler de votre perte… j’ai mangé tout le pain ! »
Anonyme

1 commentaire:

manouche a dit…

Pauvres pigeons !