vendredi 25 octobre 2013

L'Âme des Poètes

Sous une petite pluie extrêmement rafraichissante, 
dans la jonque je dors profondément jusqu'au soir

dans la jonue la pluie a balayé les mouches qui voletaient
mon bonnet à moitié tombé, allongé sur une natte émeraude,
d'un rêve serein je me réveille, à la fenêtre le soleil s'attarde
au doux bruit des coups de rame on descend vers Pa-ling

Lu Yu (1125-1210)


1 commentaire:

manouche a dit…

Au fil de l'onde ...