jeudi 11 juillet 2013

Les Sages Dames


Celle qui veut se vouer aux Sages Dames, celle à qui "la pie pince l'oreille", qui songe aux amours enchantées, à se marier à un chevalier-Fé, qui désire être enfaytée et s'unir à "l'un des Pays Sans Âge", doit se frotter les mains de feuilles de joubarbe - dite herbe d'oubli-, se vêtir de blanc lin et, conronnée de blanches marguerites, l'attendre " couchée comme une belle dormante" sous les branches d'une frêne.

Pierre DUBOIS - Elficologue


1 commentaire:

manouche a dit…

La patience; un vrai conte de fées!

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...