mercredi 13 mars 2013

Pamphile la sorcière.


On connaît surtout de l'Âne d'Or d'Apulée, le très beau conte d'Amour et Psyché. Mais sait-on pourquoi Lucius le narrateur, fut changé en âne?
Ce sort terrible lui advint pour avoir voulu connaître les secrets de Pamphile, la maîtresse de Photis, la jeune esclave dont il était amoureux. C'était au II° siècle de notre ère.
Une nuit , la jeune fille en tremblant confessa à Lucius qu'elle appartenait à une sorcière. L'intrépide , loin d'avoir peur voulut en savoir plus et obtint de Photis qu'elle l'introduise dans la maison de Pamphile une nuit où elle pratiquait ses sortilèges.
Bien dissimulé derrière des tentures, il la vit préparer au moyen d'ingrédients abominables, un onguent dont, entièrement nue,  elle s'enduisit le corps des pieds jusqu'aux cheveux. Penchée au-dessus d'une lampe à huile qui exhalait d'étranges parfums, Pamphile marmonnait des incantations. 
Lucius fasciné, pouvait observer les membres et tout le corps de la sorcière agités de soubresauts, tandis que  sur sa peau poussait comme un duvet. Puis elle se mit à sautiller tandis que ses bras étendus disparaissaient sous de larges plumes; son nez devenait dur et crochu; ses mains aux ongles allongés et courbés se transformaient en serres et ses yeux arrondis étaient habités de prunelles couleur de souffre. Toujours en sautillant et battant de ses ailes déployées, Pamphile devenue hibou, sauta sur l'appui de la fenêtre ouverte et s'envola dans la nuit.
Voler... le rêve insensé des hommes n'épargna pas Lucius. Il n'eut plus qu'une idée, renouveller l'expérience à son profit. Photis harcelée, finit par accepter de l'aider. Hélas, les jeunes apprentis sorciers, firent une erreur dans la composition de l'onguent, et c'est ainsi que Lucius se retrouva dans la peau d'un âne.
Un âne qui, pour retrouver  une apparence humaine, aurait à brouter un bouquet de roses, ce qui finalement, ne sera pas si simple...

Hugo Chavez sur l'Almanach et des pavots au jardin

1 commentaire:

manouche a dit…

Espérons pur Lucius que c'était une variété de rose sans épines.

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...