dimanche 24 octobre 2010

Arachné




Ne perdons pas le fil !
 Il est une fileuse infatigable que bien souvent on redoute quand elle nous surprend, lovée dans sa toile à l’angle d’une porte ou d’un fenêtre. Qu’on admire aussi, quand le matin, un rayon de soleil transforme en cristal la dentelle qu’elle a tissée entre deux branches.
Ne la craignez pas : elle est porteuse de présages.
Araignée du matin : chagrin ? Non, non, pas de peines de cœur en perspective, juste un bulletin météo. L’araignée aime vivre et travailler au sec et si elle se promène au jardin de bon matin, c’est que la rosée est absente et que la pluie risque plus tard de la remplacer. 
Araignée de midi : souci ? L’araignée prévoyante, se hâte de terminer son travail avant l’orage qui menace.
Araignée du soir : espoir ? L’atmosphère sereine annonce pour le lendemain un temps calme.
Ne chassez pas l’araignée tueuse des mouches porteuses de miasmes. Elle nous protège tout comme elle a protégé la Sainte Famille qui fuyait en Egypte.
Marie, Joseph et le Divin Enfant s’étaient réfugiés dans une grotte. Une araignée tissa sa toile devant l’entrée ; ce que voyant, les soldats d’Hérode la crurent inhabitée et passèrent leur chemin.
Moins religieusement, l’araignée purifie l’air des étables, met le bétail à l’abri des maléfices et empêche les lutins d’énerver les chevaux.
Pour toutes ces raisons, tuer les araignées ou détruire leur toile est déconseillé. Contrevenir pourrait vous rendre boiteux, surtout si vous devez, pour les atteindre, grimper sur une échelle plus ou moins vermoulue.,Laissez l’araignée tisser sa toile et se balancer au bout de son fil : c’est son destin, ainsi en a décidé la sage Athéna.
 Pour une fois l’héroïne de cette légende n’est pas un princesse mais la fille d’un simple artisan. 
C’était au temps où l’habile et sage déesse enseignait aux jeunes filles de Lybie,  les arts textiles dans lesquels elle-même excellait.
 La plus douée de ses élèves était Arachné, la fille d’Idmon de Colophon, teinturier de son état. Les ouvrages de la jeune fille étaient d’une rare perfection, tant par leur finesse, la fraîcheur de leurs couleurs que la vérité des images. Les nymphes des bois et des rivières sortaient de leurs retraites pour venir les étoffes et s’en revêtir.
Assez vaine de son talent, Arachné osait se prétendre la meilleure du monde. Elle poussait l’audace jusqu’à l’ingratitude et reniant l’enseignement de la déesse, se vantait de ne tenir son talent que d’elle-même. Elle laissait même entendre qu’aucune autre fileuse,  pas même Athéna ne pouvait l’égaler.
Les immortels ont horreur des défis que leur lancent les humains. Sous l’apparence d’une vieille femme, la fileuse divine s’en  alla vérifier les dires de l’outrecuidante. Il lui fallut constater la perfection du travail d’Arachné.  Piquée, elle lui conseilla plus de modestie. Arachné moqueuse, ne voulut pas tenir compte des propos d’une vieille inconnue.
La déesse outrée, apparut alors en majesté et  proposa un concours à l’insolente. Les nymphes de bois et des fleuves seraient juges.
Les deux fileuses se mirent à l’ouvrage.
Athéna sur sa toile, représenta tous les dieux de l’Olympe en majesté ; aux quatre coins, elle fit figurer  la défaite de quatre mortels présomptueux punis pour avoir osé défier les dieux.
 Arachné l’impertinente, fit figurer sur la sienne leurs amours les plus scandaleuses, avec en motif central, Zeus et ses nombreuses amantes. Le travail bien que d’une rare insolence était d’une perfection incontestable.  Les nymphes proclamèrent Arachné gagnante. Outrée, Athéna frappa sa rivale d’un violent coup de  navette et déchira son ouvrage. Au comble du désespoir, la jeune fileuse alla se pendre.
Athéna dans sa sagesse, jugea que le litige ne valait pas une mort et offrit à l’infortunée une seconde vie, mais sous la forme d’une araignée qui pour l’éternité, pendue à un fil, tout au long du jour tisse sa toile.

2 commentaires:

manouche a dit…

araignée du matin:
nouvelles en chemin.

almanachronique a dit…

Oh, génial!
J'aime mieux ça que "Araignée du matin chagrin" que j'ai toujours entendu!
P.

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...