mercredi 4 novembre 2009

"Dans la première nuit de novembre, toutes les Fées sont sorcières."
C'est la seconde nuit de l'année où celles qui vont enfourcher le balais et devenir l'une d'elles doit prendre part à la fête des sorcières, doit revêtir de noirs cottrons, mettre son pied droit dans sa chaussure gauche, son pied gauche dans sa chaussure droite et laisser la lune cornue lui dicter son destin. Dans la poche un brin d'ajonc cueilli sur une pierre à crapaud, le poil noir d'un chat blanc et une tabatière de poudre d'os.

Pierre DUBOIS - Elficologue

1 commentaire:

anne des ocreries a dit…

rien que ça ! bin c'est trop de boulot, j'y renonce ! :))

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...