jeudi 10 décembre 2015

A la baguette


Les pratiquants du Yi-King utilisent généralement trois pièces pour interroger l’oracle. Mais si on a la curiosité et la patience d’apprendre à utiliser les traditionnelles baguettes d’achillée, on finit par les préférer de beaucoup aux pièces. La précision obligatoire favorise une meilleure concentration, la gestuelle est harmonieuse et il s'y ajoute une sensualité du toucher : les tiges d'achillée sèches sont douces comme du bois poli . 
Et ici je ne résiste pas à un petit intermède botanique. Longtemps je me suis demandé: pourquoi l'achillée et pas la lavande ou la tanaisie ou toute autre plante à longue tige rigide? Certes, l'achillée est une plante sacrée en Chine et chez nous elle est au nombre des Herbes de la Saint Jean qu'il faut cueillir, pour plus d'efficacité au matin de la st Jean d'été, au moment où le soleil a bu la rosée. On la nomme aussi herbe de Saint Joseph qui était charpentier , donc utilisateur d'instruments tranchants et qui l'aurait utilisée pour cicatriser ses mains blessées. C’est pourquoi on lui dit encore Herbe aux charpentiers ou Herbe aux coupures, car elle a cette réputation d'arrêter les saignements. Elle doit son nom d'ailleurs à Achille, qui pas toujours délicat, avait par mégarde blessé un de ses compagnons d'un coup de lance et qui conseillé par Ulysse selon certains, Vénus ou Apollon selon d'autres utilisa la plante pour le soigner. C'est me semble-t-il Pline (le jeune ou l'ancien?) qui raconte cette histoire. Voilà donc une plante cicatrisante, emménagogue et dont on peut faire aussi des liqueurs aphrodisiaques.
Et quelle belle façon de ne rien laisser perdre: les feuilles en pansements, les fleurs en décoctions et les tiges pour l'oracle.
Pour avoir des baguettes, il est préférable de ramasser les tiges fin juin /début juillet, quand elles sont longues et drues et avant que des tontes les aient amenées à se ramifier, ce qui occasionne des nodosités qui rendent la manipulation moins agréable. Il faut aussi qu'il y en ait en abondance car on a besoin de plus de 50 tiges pour obtenir 50 baguettes du bon diamètre. Je donne toutes ces précisions parce que cette idée m'a pris un jour de fin septembre, quand les achillées étaient moins nombreuses et mes premières cinquante baguettes furent un peu irrégulières.
En comparant les tiges d'achillée à celles d'autres plantes que j'ai fait sécher, de la lavande par exemple dont les tiges sont également très droites, on doit reconnaître qu'en vieillissant les achillées prennent une consistance ligneuse et robuste alors que les autres sont plus friables. Le jeu que j’utilise actuellement a été ramassé il y a au moins trois ans
L'achillée est normalement  ivoire ou beige rosé, mais il en existe en jardinerie de tons éclatants qui d'une année sur l'autre perdent leurs belles couleurs et se confondent avec celles qui poussent naturellement. J' ai aussi dans mon jardin , une variété dite Boule-de-Neige, qui en bouquets secs donne de charmants pompons blancs, mais je n'ai pas eu encore l'idée de regarder sa tige qui, peut-être est intéressante car elle est plus haute que celle de l'achillée sauvage.
Quand on décide d’utiliser les baguettes, il faut de la patience car au début, on doit compter une grande demi-heure pour le tirage ; et essayer d'aller plus vite ne mène qu'à tout embrouiller et il faut recommencer. Avec le temps , on y arrive en un quart d’heure.


2 commentaires:

manouche a dit…

Cicatrisante aphrodisiaque... dire que certains imbéciles préfèrent le cannabis !

almanachronique a dit…

Oui mais je crois pas qu'elle se fume! Enfin je ne l'ai jamais vu faire et moi je sais pas fumer... pas même une gauloise