mardi 22 janvier 2013

Epona


Le grec Agesilaos raconte comment Phoulouios Stellos aima une jument. De leurs amours naquit la sauvage et gracieuse Epona à qui les Dieux confièrent la tâche de veiller sur les chevaux.
Vêtue de tuniques souples, et portant au front un diadème, elle parcourt les pays celtes où on la prie de veiller aussi sur les eaux et les récoltes
Qu'on la nomme Macha en Irlande ou Rhiannon chez les Gallois, elle déverse généreusement sur les populations le contenu de sa corne d'abondance, veille à la fertilité des femmes comme à celle de la terre. Elle accorde aux guerriers la forc et le courage et protège tous animaux portant sabots.
C'est entre deux étalons, suivie d'un petit chien qu'elle accompagne les défunts dans l'Autre Monde. Son oiseau familier vole au-dessus du cortège...

1 commentaire:

manouche a dit…

Ce matin on se réveille Dada istes!

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...