mercredi 7 décembre 2011

Bon, maintenant, ça va être moins bien.... forcément...


                                                                                                        
UN SAINT BIEN SIMPLE




Si l'on s'en tient au latin: blaesus, Blaise est bègue; si l'on écoute les Grecs (blaisos), il marche les pieds en dehors comme sont réputés marcher les garçons de café, mais aussi les Petits Rats de l'Opéra.
Il aurait pu aussi être un domestique originaire de Blois. Mais chez les Celtes, le nom du loup était ar bleizh. Le loup qui était le compagnon de l'enchanteur Merlin, lequel faisait écrire par son secrétaire Blaise les hauts faits d'Arthur et de ses chevaliers. 
A Milly la Forêt, Jean Cocteau a décoré une chapelle consacrée à saint Blaise guérisseur et botaniste; Musset lui a fait une chanson.



A Saint-Blaise, à la Zueccca,
Vous étiez, vous étiez bien aise
A Saint-Blaise, à la Zuecca,
Nous étions bien là.

Mais de vous en souvenir
Prendrez-vous la peine ?
Mais de vous en souvenir
Et d’y revenir ?

A Saint-Blaise, à la Zuecca,
Dans les près fleuris cueillir la verveine,
A Saint-Blaise, à la Zuecca,
Vivre et mourir là !
MUSSET




1 commentaire:

FRANKIE PAIN a dit…

ma chère pomme j'ai suivi vos conseils ils sont excellent
j'ai transmis au musicien les texte de la licorne de gougaud
pour qu'il travaille sur le théme de la licorne en s'inspirant des écrits
ton texrte est interressant car la contesse est là joyeuse pas folle et nous laissant bien sur le chemin avec lewis caroll et nous sommes très bien car je trouve le moyen de pouvoir la parler et en faire le moment fort de cette rencontre la princesse et la licorne merci à toi.. et tu vois ton saint Blaise
et figure toi que un conteur m'a envoyer saint Gabriel qui arrive le seul à dompter la licorne c'est Willy merci pomme

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...