jeudi 29 septembre 2011

Fantastique Amérique (fin)


"Reculez tout le monde!"
"Regarde, il a un doigt!"
"ALLONS, LA! FAITES RECULER L'BEAU SEXE!"
"Il lui a pris une oreille, regarde!"
"Qu'est-ce qui s'passe?"
"C't'une femme qu'est tombée;... dû s'évanouir, probab'!..."
La suffocante odeur de goudron imprégnait toute la colline. Le ciel était noir et le vent soufflait avec force.
"DEPECHEZ-VOUS D'BRULER L'NEG' AVANT QU'Y PLEUVE."
Big-Boy vit la foule refluer, laissant un petit groupe d'hommes autour du feu. Alors pour la première fois, il put voir Bobo. Un corps noir étincela dans la nuit. Bobo se débattait, se tordait; ils lui ligotaient les bras et les jambes.
Quand il les vit renverser le tonneau, il se raidit. Un hurlement vibra dans la nuit. Il savait que Bobo venait d'être recouvert de goudron. La horde recula. Il vit un corps ruisselant de goudron tourner et scintiller.
" IL EST SERVI, L'SALAUD!"
Soudain tout se tut. Alors, il se rejeta violemment en arrière. Le vent lui apportait, semblable à une blanche rafale de neige, une spirale de plumes blanches qui allait en s'élargissant dans l'obscurité. Les flammes montaient à la hauteur des arbres. Le hurlement retentit de nouveau. Frissonnant, Big-Boy regarda. La foule dévalait la pente en courant, découvrant complètement le feu. Ilvit alors une masse blanche enveloppée de flammes jaunes qui se convulsait et entendit des hurlements se succédant sans interruption, le dernier plus perçant que le précédent. Maintenant la foule se taisait et se tenait immobile, contemplant d'en bas la masse blanche convulsée qui, peu à peu, noircissait dans un berceau de flammes jaunes...
 Extraits de la nouvelle : Le Départ de Big-Boy.  

2 commentaires:

anne des ocreries a dit…

à dégueuler ; j'ai pas pu m'empêcher de lire, et je le regrette ; ça va me hanter.

jp a dit…

bande de dingues

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...