samedi 18 juin 2011

Monique Morelli - Le doux caboulot

2 commentaires:

seb haton a dit…

Même l'accordéon chevrotte !
Tout un style, toute une époque !
s.h.

deef a dit…

Très très grande dame de la chanson française... Une puriste, entièrement dédiée aux grands poètes qu'elle a su interpréter comme aucune autre. Dommage qu'elle soit oubliée.

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...