mardi 15 février 2011

Dans la rue, des enfants, des femmes
A de beaux nuages pareils,
S'assemblaient pour chercher leur âme
Et passaient de l'ombre au soleil.

Jules SUPERVIELLE




2 commentaires:

manouche a dit…

Ce quatrain qui parait si simple est tout à fait charmant.merci.

anne des ocreries a dit…

Supervielle, j'aime beaucoup. Il a une façon très personnelle d'écrire.

Un roi stérile

Loin, très loin dans le temps en arrière, un roi de Grèce du nom de…un des ces noms que de nos jours on hésiterait à donner à son chien, ce...