mardi 16 novembre 2010

Les trois plumes (traditionnel) 1

 


Un roi avait trois fils. Voyant approcher la fin de sa vie, il voulut savoir lequel des trois était digne de gouverner son royaume. L’aîné était grand et fort ; c’était un guerrier capable de défendre son territoire. Il était fort, mais il était brutal.
Le second était  intelligent et habile ;  il saurait conduire les affaires du royaume. Habile, intelligent, mais fourbe aussi
Quand au troisième… ah, le troisième ! C’était un rêveur, un poète qui à dire vrai n’était pas bon à grand-chose.
Auquel des trois confier la couronne?
Le roi les fit venir devant la porte du palais et leur dit : « Mes fils, allez courir le monde ; celui qui me rapportera le plus beau tapis du monde sera mon héritier. »
Un serviteur s’approcha portant trois plumes posées sur un coussin qu’il présenta au roi. Le roi soufflasur les plumes. L’une s’envola vers l’est.
-« Mon fils, dit le roi au costaud, ton destin est de suivre cette plume. Va et gouverne- toi dignement.
La seconde plume s’envola vers l’ouest et le roi dit au second fils de la suivre.
Restait pour le dernier, la troisième plume qui tournoya sur place et vint se poser au pied du trône .
-« Mon fils, dit le roi, pas d’aventure pour toi. Reste avec nous c’est aussi bien comme ça.
Le roi rentra dans son palais, suivi de toute la cour. Le jeune poète, décontenancé, resta seul ; en se baissant pour ramasser la plume, il vit sur le sol un anneau. Et cet anneau commandait l’ouverture d’une trappe qu’il souleva. Un escalier descendait vers les profondeurs de la terre.

1 commentaire:

manouche a dit…

vite la suite...

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...