mardi 22 décembre 2009

La vraie de vraie histoire du Père Noël copié



Décembre aux pieds blancs s'en vient:


An de neige est an de bien.

Le 21du mois, décembre devient Nivôse selon le calendrier républicain qui a si bien imaginé les noms des mois : Nivôse, le mois des neiges…
Cette neige poudreuse de Nivôse dans laquelle, galopent les rennes qui tirent le traîneau du Père Noël. Et ne croyez pas les esprits forts qui vous expliquent que le Père Noël a été inventé en 1931 par Coca-Cola. C’est Faux !
Le Père Noël existe : il vit depuis toujours au sommet du mont Korvantuntuni, en Laponie Finlandaise, entouré et servi par ses nombreux lutins, lesquels sont par ailleurs les meilleurs fabricants de jouets du monde et les premiers fournisseurs de Saint Nicolas.
Voici l’histoire, la vraie ; c’est mon cousin Paul qui vit en Finlande comme le Père Noël qui me l’a racontée, et lui-même la tient du Père Noël en personne. Le monde étant de plus en plus peuplé, il devint presque impossible au bon Saint Nicolas de distribuer des cadeaux à tous les enfants dans la seule nuit du 5 au 6 décembre. C’est vers le milieu du XIX° siècle qu’il lui a fallu demander un coup de main à celui qu’on nommait alors le Bonhomme Hiver.
Le bon génie prit bien volontiers le même habit que le saint et compléta sa tournée dans la nuit du 24 au 25 décembre. Et sa popularité grandit au point que dans certains pays on ne faisait plus guère de différence entre Bonhomme Hiver et Saint Nicolas .
Et puis en 1931, Coca Cola eut l’idée d’inciter les enfants à consommer son discutable soda, et conçut dans ce but, une grande campagne publicitaire. Il fallait pour cela une image ayant un impact fort. St Nicolas pressenti refusa tout net. On s’adressa au Bonhomme Hiver qui avait déjà pris le nom de Noël en raison de la date de sa tournée ; lui aussi tout d’abord refusa. Les dirigeants de Coca-Cola lui firent un pont d’or mais le bonhomme Noël n’avait pas plus que St Nicolas besoin d’argent.
Seulement, voilà : moins habitué que Nicolas, il avait du mal avec sa houppelande à descendre dans les cheminées ; il se salissait, s’accrochait partout et Dieu qui assistait le saint ne s’occupait pas du païen bonhomme Noël !
Aussi quand les créatifs du service publicité de Coca-Cola revinrent à la charge, Noël finit accepter, à la condition qu’on lui fournisse un habit commode, assez semblable à celui de ses lutins et qui serait ,couleurs de la marque oblige, rouge bordé de fourrure blanche.
Il obtint de plus son traîneau et un double attelage de rennes.
Et c’est dans cet équipage qu’il fait désormais sa tournée. Il passera chez vous dans la nuit du 24…Mais attention, les enfants ! N’oubliez pas que le Père Noël fait partie de la famille des lutins, même s’il est beaucoup plus grand. Et comme vous le savez, les lutins n’aiment pas qu’on les observe. Aussi, n’essayez pas de guetter le Père Noël ; il pourrait bien, s’il s’en apercevait, ne plus jamais repasser.



PP

3 commentaires:

Lulu Sorcière a dit…

Je me disais bien que tu allais nous la raconter cette histoire de Père Noël....
Je vais changer le lien.
Rien sur Heineken vraiment ???
Bises !

Frédéric Mahé a dit…

Excellent, celle-là je vais la ressortir, si tu m'y autorises, naturellement... :-) ! Joyeuses fêtes !
Frédéric.

almanachronique a dit…

Avec plaisir!
Je ne déteste pas qu'on me cite en cas d'emprunt...
Belles fêtes et joyeuse année;
Pomme

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...