mercredi 14 décembre 2016

Comment les étoiles sont montées au ciel :




La nuit était si noire et les Ours avaient froid.
Granthours leur a dit : « Allons chercher du bois,
Allumons un grand feu ! »
Nounouche a ramassé une branche de sureau ;
Et la branche était creuse.
Des milliers d’insectes y avaient leur demeure.
Nounouche la Petite Ourse a soufflé dans la branche,
Et sa musique
Etait magique !
Les insectes affolés ont volé dans le noir,
Ont volé jusqu’au ciel,
Et de leurs milliers d’ailes

Ont fait briller la nuit.

lundi 12 décembre 2016

Reprenons nos activités....

Le café, c’est pas sorcier-

« T’es tout pâle, Germain ! Qu’es t’as donc ?-
-Oh fi de loup, t’as pas idée ! C’est mon patron là… m’sieur Joseph qu’on lui dit ; il a toujours été bizarre, mais maintenant,, il a des inventions… ça fait peur !
Quoi donc qu’y t’as fait ?
Ben voilà t’y pas qu’hier, il a mis dans ma cuisine un machin en verre, un genre de cornue comme il en a dans son laboratoire et dedans, il a voulu que je lui fasse cuire la poudre marron-là. Déjà que c’était des grains qu’il a fallu écraser…
Et alors ??
M’sieur Joseph, que je lui ai dit, pas question ! Vous voulez pas que je trifouille dans votre laboratoire, venez pas trifouiller dans ma cuisine ! Mais c’est qu’il est têtu… C’est pas compliqué Germain, il m’a dit ; regarde : tu mets le café (café il appelle ça) ici ; tu allumes là ; tu rajoutes de l’eau….Ah ! mais c’est que ça s’est mis à bouillir, pire que ses alambics ! Et ça crachait, et ça fumait… et pis l’odeur aussi… une odeur ! tu peux pas t’figurer ! Pas désagréable au fond, mais bizarre… bizarre, comme tout dans cette maison !
Y’en a qui disent que c’est un savant M’sieur Joseph, mais y’en a d’autres qui disent qu’il est sorcier et des fois, j’me d’mande si c’est pas eux qu’auraient raison… En fin, ça, j’veux pas l’savoir ; à la cave, dans son laboratoire, avec ses drôles de fioles et ses tuyaux, ça bouille, ça glougloute, ça fait des lumières et des étincelles et des fumées…
Tout ça, moi, j’m’en bat l’œil, mais qu’il vienne pas mettre ses engins et ses décoctions dans ma cuisine ! Ah, non alors !Et pis tout d’même, s’y s’faisait sauter, ça m’ferait pas plaisir… ma foi non ! C’est un bon patron m’sieur Joseph ; qui paie bien et pas regardant sur les comptes… Remarque, paraît que de l’or , il en fabrique à c’qu’on dit…
En tout cas sûrement pas avec sa nouvelle mixture… Il a voulu m’la faire goûter… Moi, j’voulais pas ,, tu penses bien ! un liquide tout noir et qui sort d’une cornue pareille ! Imagine que j’me r’trouve changé en bique ou en hibou…
Qu’est’ce tu dis ? Ca f’rait pas une grosse différence ? Malfaisant ! Malhonnête va ! Enfin bref, il a tellement insisté m’sieur Joseph… et pis pour me tranquilliser, il a mis moitié dans sa tasse, moitié dans mon bol, mais quand même… j’avais peur… Pasque si c’est vrai qu’il est sorcier, il peut bien boire la même chose que moi, je serai transformé en grenouille et pas lui !
Oh ben.. c’est facile ça , comme plansanterie ! Crapaud toi-même donc !
Enfin comme tu peux voir, il n’a rien arrivé… au moins jusqu’à maintenant… Mais c’est pas bon, sa mixture… amer, que c’est !
Y m’ a dit, M’sieur Joseph, la prochaine fois d’y mettre du sucre… mais y’en aura pas de prochaine fois ! Ses graines, j’m’en vais les foutre au feu, et pis son engin, si j’osais… ma foi… c’est du verre… Un accident est vite arrivé… Seulement c’est du diable, ce machin-là… si c’était pire en le cassant !

Ah la la la la !!!! j’aurais jamais du la prendre, la place ! Joseph Balsamo, on m’a dit, tu verras , il paye bien ! Ah, sûr qu’y paye bien, mais tout de même, il est bizarre c’t’homme-là ! »

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...