mercredi 11 mai 2016

La mémoire des contes


Les contes sont la mémoire collective des hommes. Ils disent ce qui leur est arrivé, ce qui s'est passé depuis ce temps lointain où ils ont commencé à se souvenir et à raconter.
Par la voix, sur la pierre, les murs des cavernes, en tablettes, en rouleaux, puis en livres, ils sont arrivés jusqu'à nous. Chacun de ceux vers qui ils sont venus leur a posé sa marque, son empreinte, les a façonnés.
Les penseurs en ont fait des mythes, les historiens des légendes et les aèdes en ont fait des contes. On a pu les versifier, les chanter, les orner de musique, les dessiner au fond des cavernes ou sur la peau des tipis; ils sont là, présents, intacts bien qu'habillés de neuf. On dit que le temps présent les oublie... Oh que non!.. Le film, le dessin animé, la BD, les manga, les vidéos continuent à nous les dire...
Certes, l'image les fige quelque peu; la parole leur donnait plus d'ampleur dans notre imaginaire, mais qu'importe! Les contes vivent prennent racine en chacun de nous; ils parcourent les continents, s'épousent et font des petits; car chaque jour, quelque part dans le monde, naît un conte. Différent et semblable, comme les anciens nous ont parlé des émotions d'autrefois, il racontera un jour à nos lointains enfants, ceux que nous étions..
P.

Aucun commentaire: