jeudi 31 décembre 2015

Mettons les choses au Propp-


Après avoir identifié dans les contes sept personnages récurrents, Vladimir Propp nous apprend qu’à chacun sont dévolues des fonctions. Au nombre de 31, elles font avancer le conte jusqu’à son dénouement.
La bon Vlad nous informe que ces 31 fonctions n’apparaissent pas toutes dans chaque conte ; qu’elles interviennent toujours selon un ordre immuable… sauf exception et les exceptions sont nombreuses et fréquentes sans compter que parfois les fonctions d’un personnage sont exercées par un autre si bien que l’analyse d’un conte selon cette méthode ne manque jamais de se solder par une violente migraine ou une envie de talocher tout ce qui passa à portée de main ou de pied.
Mr Propp était si je me souviens bien, né sous le signe de la Vierge, celui de ceux que je nomme les « méticuleux brouillons ». J’en ai fréquenté de près quelques-uns et … mais ce n’est pas notre propose et ne tombons pas dans leur travers.
Après avoir relégué la « Morphologie du Conte » en haut d’une étagère non sans lui avoir fait subir quelques violences, j’ai été amenée , obligée devrais-je dire à le subir à nouveau.
J’en ai tiré une conclusion qui, si vous me faites confiance vous évitera bien des migraines. En effet et cela n’engage que moi, je suis persuadée que ces 31 fonctions peuvent en fait se ramener à 5 situations :
1/ Une rupture d’équilibre qui provoque une catastrophe dans la vie , la famille ou le pays du héros/victime.  Ce sont les fonctions 1 à 8.
2/Le héros/ sauveur est averti : fonctions 9 et 10. La 10 est inutile puisqu’il est évident que, si le héros refuse la mission, il n’y a plus d’histoire… En fait, il arrive qu’il la refuse mais de fil en aiguille il finit par l’accepter volontairement ou non.
3/ La quête qui comprend les fonctions 11 à 15. La rencontre avec le donateur, l’épreuve-test, le don de pouvoirs ou d’auxiliaires magiques sont des épisodes de la quête
4/ Le combat : fonctions 16/17/18. Combat, tâche impossible, obligent de la même manière le héros à se dépasser.
5/Victoire ou échec. En cas d’échec, le héros repart à la case 1 .
Ce sont ces cinq situations qu’on retrouve dans tous les contes et toujours dans le même ordre. Les fonctions qui en font partie sont facultatives et mobiles.


dimanche 27 décembre 2015

Hexagramme 63 trait 1

Docu animalier d'ARTE du mardi 22 décembre 2015
soir.

Traverser un fleuve à gué- L'arrière du chariot est mouillé.
Un tout jeune éléphant (2 jours) arrive épuisé au point d'eau - Il tombe dans la vase -

L'arrière du chariot est mouillé 
La jeune mère, sans expérience n'arrive pas à l'aider à sortir... il retombe sans cesse, il s'épuise; son avant-main n'a plus la force de tirer l'arrière qui retombe dans la mare.

Rien de désastreux
Arrive alors la matriarche; d'un coup de tête, elle écarte la mère, enroule sa trompe autour du petit.
Sauvé!

mercredi 23 décembre 2015

Mettons-nous au Propp.


Vladimir Propp dans « Morphologie de Conte », nous informe que dans les contes, on rencontre toujours sept personnages dont les fonctions sont définies et immuables.
A tout seigneur tout honneur, faisons entrer en scène l’Agresseur sans qui l’histoire serait moins palpitante. Sa fonction principale est de commettre un méfait. Il participe aussi à diverses luttes et combats contre le héros, qu’il n’hésite pas non plus à poursuivre. On le voit sous les traits d’un sorcier, d’une sorcière, d’un monstre, d’une bête fauve ; on en a vu récemment dans Paris, rôder cagoulés…
Le donateur pour sa part, est utile à la transmission d’un objet magique, d’un don, d’un pouvoir. Mais le héros doit mériter ces bienfaits. Le Donateur est le plus souvent une fée ou un magicien. On n’en rencontre plus guère.
Ensuite viennent les protéiformes auxiliaires ; ils aident le héros à se déplacer dans le temps et l’espace ; ils réparent les méfaits de l’agresseur ; ils viennent au secours du héros poursuivi ; ils l’aident à accomplir les tâches impossibles souvent imposées par le donateur ; ils peuvent aussi en cas de nécessité changer l’apparence du héros. On les voit sortir de lampes sous forme de génies ; ce sont souvent des animaux, la plupart du temps doués de parole. Ils ne sont jamais rétribués contrairement à leurs avatars contemporains qui demandent des chèques emploi-service.
Pas de conte de fées sans princesse bien entendu. Elle est très souvent prisonnière et le héros doit la délivrer mais, pour cela il lui faut d’abord découvrir le lieu où on la cache ; c’est pourquoi il arrive que la Princesse soit une coupe ou un vase sacré et magique. Souvent la Princesse est capricieuse : le héros doit accomplir des exploits extraordinaires pour qu’elle accepte de lui donner son cœur. Parfois elle est sotte et ne voit pas qu’un simple jardinier, un page, un simplet est en fait un héros véritable ; elle en est punie. Elle peut offrir au héros une bague, un mouchoir, un collier ou tout autre objet parfois coupé en deux ; ce qui lui permet de confondre l’usurpateur, le traître et de faire reconnaître le vrai héros qui peut produire la marque de la princesse, ou de faire punir le méchant. Le plus souvent, elle épouse le héros… sauf évidemment quand elle est un vase ou une coupe.
Pour que le héros accomplisse sa quête, il faut bien que quelqu’un lui en confie le mandat. C’est généralement la Roi d’un pays qui peut être le père de la Princesse. A part donner des ordres ou menacer de punitions terribles ce roi ne fait pas grand-chose. Il peut présider une table ronde et envoyer des héros chercher un vase....ou une coupe...

Indispensable pour accomplir la quête : le Héros. Ne nous méprenons pas : le héros a rarement l’air d’un héros. Il est souvent petit, jeune, faible, un enfant peut tenir ce rôle. Il est simplet, poète, musicien, plein de doutes sur ses capacités, mais c’est  lui qui se comporte de façon à mériter les bienfaits du donateur et l’aide des auxiliaires. Tous les vaillants qui commencent la quête flamberge au vent ne sont que des faux héros au sort final peu enviable… sauf… s’ils s’amendent au fil des épreuves… Dans ce cas ils peuvent eux aussi épouser la Princesse. Mais il est hélas, de vrais héros au cœur pur, aux actes justes qui échouent dans leur quête en raison d’une faute qu’ils ignorent avoir commise. Ils peuvent avoir un fils dont ils ignorent l’existence ayant perdu jusqu’au souvenir de l’avoir fait à leur mère… C’est ce fils qui ira au bout de la quête.
Et puis, le faux-héros : c’est un connétable, un mauvais serviteur du Roi qui suit le héros dans sa quête, le regarde lutter, vaincre et qui, perfidement, le jette dans un puits, lui coupe la tête et, le croyant anéanti va à la cour recevoir la récompense des exploits qu’il n’a pas accompli. Heureusement la princesse ne l’aime pas et fait traîner les fiançailles ce qui donne aux  auxiliaires  le temps d’aller au secours du héros et de le  sortit des puits, ou de le ramener à la vie… même s’il arrive qu’ils lui recollent la tête à l’envers. Comme il ne possède pas le signe de reconnaissance donné par la princesse, il est vite démasqué et puni.





lundi 21 décembre 2015

YI King Hex. 56

Tu cherches un compagnon, voyageur solitaire,
Et ton regard s'envole loin derrière l'horizon,
Par delà les montagnes, au-delà des frontières.....

samedi 19 décembre 2015

Solstice


22 décembre, 5h et 47mn: les jours rallongent! Pas beaucoup.. ça ne se voit même pas et pourtant c'est aujourd'hui le solstice d'hiver et  l'inversion du processus de la diminution de la lumière. Mais évidemment, la remontée est très lente, et on peut avoir  l'impression d'un temps de latence. C'est à  la Chandeleur , fête de lumières et de purifications (Imbolc chez les Celtes) que le changement devient évident, avant  la véritable renaissance qui se situe à Pâques, fête qui chez nous célèbre la résurrection de Christ, et qui, basée sur le calendrier lunaire a été  fixée au concile de Nicée, le dimanche après la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps, laquelle se situe le 20 ou 21 mars.
Pâques reste donc une fête mobile, puisque l'Eglise Catholique a besoin que le temps du Vendredi Saint soit le plus pourri possible, afin que le dimanche matin suivant, celui où Christ ressuscite, apparaisse en même temps que les cloches revenant de Rome où elles sont allées chercher les oeufs en chocolat qu'elles sèment dans nos jardins:  LE SOLEIL!!
Le 21décembre , le soleil est au plus bas, les jours sont les plus courts ; le 22,
le changement est encore imperceptible et on peut imaginer que nos aïeux impressionnés par ces heures sombres ont eu besoin de quelques jours avant de penser à imaginer des fêtes de chaleur et de lumière pour éviter de sombrer dans la déprime.
Le fait de se baser sur le solstice gomme les différences entre les civilisations et les croyances puisque le même soleil luit pour tout le monde, dans notre hémisphère du moins. 

mercredi 16 décembre 2015

dimanche 13 décembre 2015

L'oeil était dans la tombe....

"Le rapport à autrui est marqué par l'illusion que l'on est constamment jugé par les gens qui nous entourent... 
Ainsi lorsque je viens de faire un geste maladroit ou vulgaire, ce geste colle à moi sans que je le juge. Mais, dès que l'Autre m'a vu, je prends conscience de la vulgarité de mon geste et j'en éprouve de la honte."


SARTRE

jeudi 10 décembre 2015

A la baguette


Les pratiquants du Yi-King utilisent généralement trois pièces pour interroger l’oracle. Mais si on a la curiosité et la patience d’apprendre à utiliser les traditionnelles baguettes d’achillée, on finit par les préférer de beaucoup aux pièces. La précision obligatoire favorise une meilleure concentration, la gestuelle est harmonieuse et il s'y ajoute une sensualité du toucher : les tiges d'achillée sèches sont douces comme du bois poli . 
Et ici je ne résiste pas à un petit intermède botanique. Longtemps je me suis demandé: pourquoi l'achillée et pas la lavande ou la tanaisie ou toute autre plante à longue tige rigide? Certes, l'achillée est une plante sacrée en Chine et chez nous elle est au nombre des Herbes de la Saint Jean qu'il faut cueillir, pour plus d'efficacité au matin de la st Jean d'été, au moment où le soleil a bu la rosée. On la nomme aussi herbe de Saint Joseph qui était charpentier , donc utilisateur d'instruments tranchants et qui l'aurait utilisée pour cicatriser ses mains blessées. C’est pourquoi on lui dit encore Herbe aux charpentiers ou Herbe aux coupures, car elle a cette réputation d'arrêter les saignements. Elle doit son nom d'ailleurs à Achille, qui pas toujours délicat, avait par mégarde blessé un de ses compagnons d'un coup de lance et qui conseillé par Ulysse selon certains, Vénus ou Apollon selon d'autres utilisa la plante pour le soigner. C'est me semble-t-il Pline (le jeune ou l'ancien?) qui raconte cette histoire. Voilà donc une plante cicatrisante, emménagogue et dont on peut faire aussi des liqueurs aphrodisiaques.
Et quelle belle façon de ne rien laisser perdre: les feuilles en pansements, les fleurs en décoctions et les tiges pour l'oracle.
Pour avoir des baguettes, il est préférable de ramasser les tiges fin juin /début juillet, quand elles sont longues et drues et avant que des tontes les aient amenées à se ramifier, ce qui occasionne des nodosités qui rendent la manipulation moins agréable. Il faut aussi qu'il y en ait en abondance car on a besoin de plus de 50 tiges pour obtenir 50 baguettes du bon diamètre. Je donne toutes ces précisions parce que cette idée m'a pris un jour de fin septembre, quand les achillées étaient moins nombreuses et mes premières cinquante baguettes furent un peu irrégulières.
En comparant les tiges d'achillée à celles d'autres plantes que j'ai fait sécher, de la lavande par exemple dont les tiges sont également très droites, on doit reconnaître qu'en vieillissant les achillées prennent une consistance ligneuse et robuste alors que les autres sont plus friables. Le jeu que j’utilise actuellement a été ramassé il y a au moins trois ans
L'achillée est normalement  ivoire ou beige rosé, mais il en existe en jardinerie de tons éclatants qui d'une année sur l'autre perdent leurs belles couleurs et se confondent avec celles qui poussent naturellement. J' ai aussi dans mon jardin , une variété dite Boule-de-Neige, qui en bouquets secs donne de charmants pompons blancs, mais je n'ai pas eu encore l'idée de regarder sa tige qui, peut-être est intéressante car elle est plus haute que celle de l'achillée sauvage.
Quand on décide d’utiliser les baguettes, il faut de la patience car au début, on doit compter une grande demi-heure pour le tirage ; et essayer d'aller plus vite ne mène qu'à tout embrouiller et il faut recommencer. Avec le temps , on y arrive en un quart d’heure.


mardi 8 décembre 2015

Le vrai jour de l'an

Une ancienne coutume veut que les douze jours qui séparent Noël de l'Epiphanie annoncent le temps à venir pour les douze mois de l'année.
Toute la question est de savoir quand réellement débute l'année; la date varie selon les pays, les religions, les coutumes et même les époques. Chez nous on a longtemps fêté le nouvel an le premier avril. Il en reste la coutume du Poisson d'Avril.
Une seule chose reste constante: le solstice d'hiver à partir duquel les jours commencent à rallonger. C'est le passage naturel d'une année à l'autre et non pas un décompte arbitraire fixé par des Jules et des Grégoires.
J'ai d'ailleurs noté en observant le temps en fonction de cette coutume des décalages entre la prévision et la réalité. Mais là aussi la notion de" beau temps" est relative; il vaudrait peut-être mieux parler de "temps juste". Une journée particulièrement grise ou neigeuse en décembre ou janvier est "juste". Elle n'annonce pas forcément un temps infect six mois plus tard, mais le temps "juste" pour un mois de juin ou de juillet, c'est à dire beau. Ceci bien entendu est une hypothèse qui n’est pas toujours facile à vérifier. Il faut observer la direction du vent; la tête que fait le  soleil à son lever et à son coucher qu'il n’est pas toujours facile de voir quand des nuages ou du brouillard le cachent ; quand la neige ou la pluie empêchent de sortir.
C'est en raison de la mouvance de cette date que cette année j'ai choisi de la faire débuter au solstice d'hiver c'est à dire le 22 décembre  à 04h 47mn 57s (UTC)


samedi 5 décembre 2015

FAIRE PREUVE D'AUDACE TOUT EN RESTANT PRUDENT.

Je ne sais pas pourquoi une phrase me trotte dans la tête depuis ce matin; je n'arrive pas à retrouver où le l'ai lue:
"A partir de ce qui est parfait, rien ne devient"
Illustration Kay NIELSEN

Elle me fait penser à cette coutume des femmes Amérindiennes de toujours laisser un défaut dans un ouvrage pour ne pas rivaliser avec l'oeuvre du Créateur.


                  

jeudi 3 décembre 2015

Vache de problème!

La Vache qui Rit est tombée dans  l’abîme.
Du fond de l’abîme en riant,
La belle Vache s’est relevée.
Comment sortir de cet abîme ?

Se demande la Vache en riant.

mardi 1 décembre 2015

Décembre



Illustration Sisley

Je suis décembre le courtois
Qui sur tous doyt estre loué,
Car en mon temps le roy des roys
Fut de la vierge enfanté,
Et délivré de son costé,
Dont le monde se resjouyt.
D’honneur ay tout oultrepassé,
Quant en mon temps jesus naquit

                                                                          Le Khâlendrier des Bergiers

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...