lundi 27 juillet 2015

La belle matineuse

Des portes du matin l'amante de Céphale,
Ses roses épandait dans le milieu des airs,
Et jetait sur les cieux nouvellement ouverts
Ces traits d'or et d'azur qu'en naissant elle étale.

Quand le Nymphe divine, à mon repos fatale,
Apparut, et brilla de tant d'attraits divers,
Qu'il semblait qu'elle seule éclairait l'Univers
Et remplissait de feux la rive Orientale.

Le soleil se hâtant pour la gloire des Cieux

Vint opposer sa flamme à l'éclat de ses yeux,
Et prit tous les rayons dont l'Olympe se dore.

L'Onde, la terre et l'air s'allumaient alentour:
Mais auprès de Philis on le prit pour l'Aurore,
Et l'on crut que Philis était l'astre du jour.

Vincent VOITURE


dimanche 26 juillet 2015

Les contes du hasard



C'est l"été et il pleut... C'est les vacances et il pleut... Les enfants ne savent pas quoi faire et vous ne savez plus quoi faire d'eux...
Raconter des histoires oui, mais il y a mieux: inventer des histoires! Des histoires au hasard car Story Cube est là. Comment on fait? on lance les dés, chacun à tour de rôle et on note les images et les mots qu'elles suggèrent... Un tour si on est nombreux ou plusieurs c'est comme on veut.. Ici nous étions huit plus moi . Voilà ce que ça donne.
Résultat de recherche d'images pour "maison sous l'orage"Les mots tirés au hasard sont en caractères gras et le nom des participants en italique. (Classe GS et CP)

Le Gros Orage-



Il était une fois, huit petits enfants dans une grande maison ; le neuvième, Younès était beaucoup plus grand et devait veiller sur eux pendant que les parents étaient en voyage.
Il faisait très beau ce jour-là quand Tom a vu passer une ombre dans le ciel : c’étaient de gros nuages tout noirs. Et puis le soleil s’est caché, le tonnerre a grondé et par la fenêtre, Soanne a vu briller un éclair ; le vent s’est levé et les enfants ont eu très peur, surtout quand Louison a vu la foudre tomber sur un aimant qui se trouvait là. Tout le monde est parti se cacher dans un placard… tout le monde sauf Younès et heureusement : la foudre avait mis le feu à la maison ! Younès a pris le téléphone et appelé les pompiers. Il fallait maintenant faire sortir les enfants du placard, mais ils avaient coincé la porte et il a fallu forcer la serrure pour les délivrer.
Les pompiers ont éteint le feu et personne n’a été blessé, mais la maison avait brûlé et les enfants étaient bien tristes. Angèle a regardé par la fenêtre : un dernier éclair a fait tomber une baguette magique aux pieds d’Ynès.. Elle l’a ramassée, a dessiné un grand cercle dans l’air : les cendres se sont envolées et la maison est redevenue comme avant. C’est Jeanne qui la première a vu les fleurs qui s’épanouissaient dans le jardin !

jeudi 2 juillet 2015

Le Clocher

Par une belle matinée de juillet, un laboureur de Fraimbois qu'allait avec un chariot pour chercher de la paille dans un champ derrière le cimetière, passait devant l'église. En regardant sur le chemin il voit, juste devant la porte de l'église, un gros étron, tout frais, qu'avait été... roublié, bien sûr, dans la nuit par un homme du village.
"Regardez voir, que dit mon laboureur, le malhonnête qu'a fait ça. Si c'est pas dégoûtant! Oh! le sale cochon."
Il va trouver tout de suite le maire et lui dit comme ça: " On n'a pas déjà une si bonne réputation, Mosseur le Maire, à Fraimbois: il faut ôter la bouse-là le plus vite qu'on pourra."
Et le Maire lui répond:" Bien sûr, Batisse. Je veux plus voir d'étron comme ça sur la route. Les gens peuvent bien faire leurs saletés sur les fumiers!"
Le Maire, alors, réunit les membres de son conseil pour leur demander comment qu'on pourrait faire pour nettoyer le chemin.
Et voici ce qu'ils ont trouvé.
Ils ont ensemencé un champ de pois derrière l'église, et quand les pois ont été mûrs et écossés, ils les ont mis tout au long de l'église: et puis tous les gens de Fraimbois sont venus contre le mur, ont appuyé dessus tant qu'ils ont pu pour faire rouler l'église sur les pois de façon que la grande porte ne soit plus si près de la bouse.
Alors qu'ils étaient en train de faire leur opération et qu'ils poussaient tous sur le mur, une petite bâcelle qui passait donne un coup de pied dans l'étron qu'était bon et sec, imaginez-vous, depuis trois mois qu'il avait été pondu, et le fait sauter dans le ruisseau.
"L'église a marché, l'église a marché", que se mettent à crier les gens de Fraimbois en voyant que l'étron n'était plus à sa place.
-Mais, que dit le Maire, l'étron aussi a marché", et Mosseur Curé qu'était là en donne l'explication:
"Je vois dis toujours: Aide-toi, le ciel t'aidera, voilà bien la preuve que j'ai raison."
L'église a marché, l'étron a marché, moi j'ai peut-être marché aussi en croyant l'autre-là.
Ca ne fait rien: si mon histoire n'est pas vraie, celui qui me l'a racontée est un beau menteur. Ce que je peux dire, sauf votre respect c'est que dans tous les cas j'ai pas marché dedans...

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...