vendredi 11 septembre 2015

Le bouclier perdu



Un Thrace a désormais mon bouclier superbe;

Il s'en pare; il s'en fait honneur.
Soit! Je l'avais, contre mon gré, jeté dans l'herbe;
Tant pis! Je vis, j'ai le bonheur
De respirer. Quant à l'objet, laissez-moi rire;
Grand bien fasse à qui l'a conquis!
J'en trouverai un autre, et pas forcément pire...

ARCHILOQUE (VII° siècle avant nous autres) traduction Marguerite Yourcenar

Aucun commentaire: