dimanche 13 septembre 2015

La légende de Saint Eustache

Du temps qu'il n'était pas encore saint, Eustache se nommait Placide. Nom étrange pour un général de l'armée romaine qu'on disait un des plus fiers guerriers de sont temps. Il était néanmoins un homme juste et bon, toujours équitable envers les vaincus.
Eustache, -que nous nommerons Eustache puisque c'est sous ce nom qu'il est parvenu jusqu'à nous-, Eustache n'allait pas qu'à la guerre; il chassait aussi. Un jour qu'il courrait un cerf, l'animal se retourna, lui fit face et (oui, je sais l'histoire n'est pas originale, elle est arrivée aussi à St Hubert, mais plus tard et c'est la même aventure qui rendit fou un de nos rois), donc le cerf lui fit face . Il portait entre ses bois une croix lumineuse et lui dit - car ce cerf parlait- lui dit ces quelques mots: "Placide, sans le savoir, tu sers le Christ que je représente." Convaincu, Placide- Eustache s'agenouilla et fit le signe de la Croix.
Ce n'est pas tout. Figurez-vous que tandis que le général était à la chasse, Théopista son épouse reçut la visite d'un ange (c'est étonnant cette habitude des anges de rendre visite à des femmes seules... s'ils avaient un sexe, on se poserait des questions, encore que Gabriel... mais ceci est une autre histoire). On ne sait ce fit l'ange en visite, mais toujours est-il qu'après sa visite, Théopista se fit elle aussi chrétienne.
Les deux époux réunis, occupèrent la nuit suivante - non, bande de dévergondés, pas à ce que vous imaginez- pensez! ils étaient chrétiens, aussi passèrent-ils cette nuit à convertir Agapet et Théopistus, leurs deux fils. 
Le lendemain, la famille au complet alla se faire baptiser. Elle en fut bien mal récompensée; deux jours plus tard, le cerf bien informé apparut à Eustache pour l'avertir que tous les démons de l'enfer allaient se déchaîner contre lui. Et dès le lendemain, la peste emporta ses esclaves; une épidémie décima ses troupeaux; des brigands pillèrent sa maison et s'en furent en y mettant le feu. Ruiné, dégoûté, Eustache rassembla sa famille pour émigrer en Egypte. Las, à peine le navire avait-il pris la mer qu'il fut arraisonné par des pirates. Eustache et sa famille furent vendus à un trafiquant d'esclaves. Revendu, Eustache se retrouva garçon de ferme, Théopista servante d'auberge, et les deux garçons commis d'un boutiquier. Le commerce ne les garda pas longtemps: fils de militaire, ils s'engagèrent dans l'armée.
Dix ans ont passé. Les Parthes menaçaient Rome et l'empereur Trajan fit rechercher ce grand général Placide dont on ne comptait plus les victoires. Racheté au fermier qui l'employait, il retrouva sa place à la tête des armées et repoussa l'envahisseur jusqu'aux frontières.
Deux simples soldats s'étaient fait remarquer pour leur bravoure; amenés devant le général... ça fait un peu feuilleton mais, c'est comme ça- Théopistus et Agapet, car c'était eux- pendant qu'on y est restons feuilleton aussi pour le style-  donc nos deux soldats et le général se sont reconnus et sont allés fêter leurs retrouvailles dans une auberge où... mais non! mais si! leur épouse et mère était servante.
Pendant ce temps Trajan se préparait à fêter la victoire et à mettre son général à l'honneur... Et non ça ne va pas bien finir! Il fallait avant le triomphe, sacrifier aux dieux romains et bien entendu,Eustache en bon chrétien refusa . Trajan le fit arrêter et sa famille avec lui. 
On fit pour eux chauffer à blanc un taureau d'airain dans lequel on enferma les récalcitrants. Des témoins ont raconté que bien loin d'entendre des plaintes et des cris de douleur, il ne sortit du monstre que des chants religieux. Les voix se turent quand les martyres entrèrent en paradis où Dieu donna mission à Eustache de désormais protéger les chasseurs et les gardes-forestiers.

Aucun commentaire: