mardi 8 septembre 2015

Hymne homérique à Apollon

Le nouveau-né bondit du sein maternel [...] D'or, à cette heure, fut toute ta terre, ô Dèlos: d'or, tout au long du jour, coula le flot de ton lac arrondi, et d'or fut la frondaison de l'olivier qui fit naître le dieu, d'or les hautes eaux du profond Inôpos, en son cours sinueux. Et toi, de dessus le sol d'or, tu soulevas l'enfant...
v. 255-260-265

Aucun commentaire: