samedi 28 février 2015

Mélusine

Raymondin était le plus jeune fils des Comtes de Forez. Un jour qu"il chassait, il s'arrêta pour boire à une fontaine. Une jeune fille était là, si belle que Raymondin en tomba aussitôt amoureux; tant qu'il lui demanda sa main.
La jeune fille hésita un peu: "Si je vous prend pour époux, sire Raymondin, vous devrez chaque samedi me laisser ma liberté et jurer que vous ne chercherez ni à me voir, ni à savoir ce que je fais."
Raymondin trop épris, jura sans bien savoir à quoi il s'engageait. Or cette fille si belle était fée; on la nommait Mélusine.
Mélusine et Raymondin furent heureux, ils eurent de beaux enfants. Chaque samedi, Mélusine s'enfermait dans une chambre tout en haut de la plus haute tout du château et ne réapparaissait que le dimanche au matin. Pendant longtemps, Raymondin resta fidèle à sa promesse mais il était dévoré de curiosité, une curiosité à laquelle il devenait de plus en plus difficile de résister. Si bien qu'un samedi, pensant que son épouse ne se douterait de rien, il allé l'épier par une fente de la porte. Mélusine en effet, n'en aurait rien su, si l'horreur de ce qu'il voyait ne lui avait fait pousser un grand cri.
Dans la pièce interdite, son épouse si belle, se baignait dans une grande cuve tout en peignant ses longs cheveux; sous la taille, ses jambes avaient disparu et à la place, une longue queue de serpent ondulait et frappait l'eau de la cuve, faisant jaillir de l'écume tout à travers la pièce.
C'était là le secret de Mélusine, la femme-serpent qui par amour avait quitté une apparence qu'elle devait reprendre un fois par semaine. Quand elle se vit découverte, elle déploya de larges ailes de chauve-souris et s'envola par la fenêtre en maudissant Raymondin, se descendance, ses terres et tous ses biens. 
On dit pourtant qu'elle est revenue la nuit aussi longtemps que les plus jeune de ses enfants ont eu besoin d'être allaités. Au fil du temps, les demeures et châteaux des comtes de Forez se sont démantelés pierre à pierre. De nos jours, il n'en reste que le souvenir.

2 commentaires:

manouche a dit…

Et qu'est devenu Raymondin après cette effroyable révélation ?

almanachronique a dit…

Si je me souviens bien, il s'est fait ermite...
C'est une longue histoire ; quand j'aurais le temps, je la raconterai en entier.