dimanche 1 février 2015

Lire ou conter?

 Les enfants aiment à écouter des histoires et leurs parents de nos jours et pour la plupart n'ont guère le temps ni l'envie d'en raconter; souvent parce que leurs parents à eux, ne leur en racontaient pas.
On met à la disposition des bibliothécaires une abondance de livres de contes et autour du conte; on nous offre des formations  sources de découvertes et d'émerveillements; quoi de plus naturel que de les offrir à notre tous aux lecteurs de tous âges.
Aux plus jeunes , L'Heure du Conte, Lire à voix haute, Conter avec le livre, proposent une approche ludique de la lecture et des livres qui parfois soutient l'enseignement qu'ils reçoivent à l'école. On leur montre le livre, on leur raconte l'histoire; ils emportent le livre à la maison et demandent à Papa ou à Maman de raconter à leur tour. Certains parents font ainsi des découvertes: ils renouent avec des contes oubliés, ils en modifient dont ils n'aiment pas un passage ou la fin, ce qui s'est toujours fait et qui est le privilège du conteur. Bien malin qui saura si le Petit Chaperon Rouge et sa Mère Grand sont ressorties vivantes du ventre du Loup; si Mère Grand a ou non épousé le Chasseur; si le Chasseur a tué le Loup ou bien lui a juste ouvert le ventre avec les ciseaux à broder de Mère Grand; ventre qui par la suite a été recousu afin que le Loup repentant devienne le fidèle protecteur de la vieille dame...
Les plus imaginatifs inventeront leurs propres histoires comme l'on fait Daudet, Andersen, Marcel Aymé, Tolkien, Lewis Caroll et tant d'autres. Des histoires dont on pourra remarquer avec surprise et bonheur, le proche cousinage avec les plus traditionnelles.
Quant aux enfants, ils associeront au livre une notion de plaisir et cesseront de prendre la lecture comme une purge, mais plutôt comme le moyen d'accéder à leur tour, aux "Histoires".

Aucun commentaire: