mardi 28 octobre 2014

Samain

Beltaine dans la nuit du 30 avril au I° mai fête le temps du soleil et de la lumière. A l'opposé du calendrier du 30 octobre au 10 novembre, Samain célèbre le temps de l'ombre et du repos de la terre. Repos souvent assimilé à celui du repos éternel des hommes. On dit qu'au cours de cette nuit magique s'ouvrent  les passages entre le monde des morts et celui des vivants. Une nuit que les anglo-saxons et nous autres désormais célébrons à grand renfort de courges illuminées et de cohortes d'enfants quémandeurs de bonbons et déguisés en monstres. De cette fête de Samain, les chrétiens on fait la Toussaint. Fête de tous les saints dont le lendemain est dit jour des morts.
Les anciens également fêtaient les morts le jours de Samain. Morts vivants ou fantômes qui revenaient pour effrayer les vivants. Car Samain est un royaume de brumes peuplé aussi de sorcières, de vampires , de loups-garous et autres êtres fantastiques et terrifiants. Royaume encore des illusions car disparaissent tous les repères entre morts et vivants, êtres surnaturels ou terrestres, bien ou mal.
C'est un temps où règne la confusion, le paradoxe, l'indécis. Les heures ne divisent plus le temps comme pendant le reste de l'année; nuit d'Halloween et jour de Samain peuvent durer une éternité pour qui cède à leur magie.
C'est en ce jour qu'à la bataille de Mag Tured, dans l'Irlande mythique, les Tuatha Dé Danann eurent raison des Fomorés. Morrigan la Corneille, déesse de la mort et des combats y apporta son aide à Dagda, Ogme et Lug, les trois chefs des Tuatha Dé Danann.
C'est enfin le temps où se déchaîne dans les cieux la cohorte des maudits: squelettes, morts-vivants et sorciers qui chevauchent les nuages au cours de chasses fantastiques.

Aucun commentaire: