S'il est vrai que la parole est le meilleur véhicule du conte, de même que c'est en marchant qu'on regarde le mieux un paysage, il est néanmoins utile, par désir ou par commodité, de prendre la voiture le train ou l'avion.

Le conte, pour se faire entendre, doit parfois lui aussi voyager au moyen d'encre et de papier. Voici qu'un carrosse nouveau lui est offert... le blog.
Puisse-t-il vous emporter dans son périple magique.


A un ami...



A un ami...


... Tu m'as fait oublier mes maux....

ALCEE (VII°-VI° av.JC) Traduction Marguerite Yourcenar

mardi 3 juin 2014

Jeff Buckley - Mojo Pin

2 commentaires:

manouche a dit…

Musique intersidérale qui valait bien un bis et des bizzzzzzzzzzz

almanachronique a dit…

Ouch! Heureusement k'téla... Sinon ce blog n'aurait aucune tenue!