mardi 20 mai 2014

Pleut-tout-droit

Pendant longtemps on a pensé que ce garçon
n'aimait que les choses qui tombent
tout droit. Il ne semblait s'intéresser 
à rien d'autre.

On avait peur qu'il ne puisse ENTENDRE
que les choses qui tombent tout droit!

On l'observait qui se tenait dehors
sous la pluie. Plus tard, on raconte
qu'il mit une toute petite mare d'eau de pluie
dans l'oreille de sa femme
pendant qu'elle dormait. Et il se penchait dessus
pour l'écouter.

Ce qui le rendait le plus heureux, je m'en souviens, c'était de parler
de toutes les sortes de pluie.

Celle qui tombe des ailes des hérons
quand ils sortent du lac et s'envolent. Je sais bien
qu'il voulait aussi un peu de cette pluie de héron
pour l'oreille de sa femme!

Il se promenait au printemps pour regarder
les jeunes filles frotter de l'oignon sauvage sous leurs yeux
jusqu'à ce que les larmes leur viennent.
Il avait un nom pour cette pluie-là aussi.
Triste-pluie-d'oignon.

Cette pluie-là aussi tombait tout droit
de leur visage
et il l'avait remarqué.

Howard A. NORMAN, L'os à voeux

Aucun commentaire: