samedi 3 mai 2014

Mai







De pareil à moy point n’aura
En trestoute ceste assemblée,
Car qui bien nommer me saura,
Je suis le franc roy de l’année.
Je suis le may par qui parée
Est mainte belle damoiselle,
Et en mon temps fut approuvée
Des docteurs toute la querelle.

(Le Khalendrier des bergers)



1 commentaire:

manouche a dit…

Joli mai un peu trop arrosé à mon gout !

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...