mardi 29 avril 2014

Paris étrange















Les   magasins de la rue Vivienne étalent leurs richesses aux yeux émerveillés. Eclairés par de nombreux becs de gaz, les coffres d'acajou et les montres en or répandent à travers les vitrines des gerbes de lumières éblouissantes.. Huit heures ont sonné à l'horloge de la Bourse.
Où sont-ils passés, les becs de gaz?Que sont-elles devenues les vendeuse d'amour?Rien... La solitude et l'obscurité. Une chouette, volant dans une direction rectiligne et dont une patte est cassée, passe au-dessus de la Madeleine et prend son essor vers la barrière du Trône en s'écriant : " Un malheur se prépare." Or, dans cet endroit que ma plume (ce véritable ami qui me sert de compère) vient de rendre mystérieux, si vous regardez du côté par où la rue Colbert s'engage dans la rue Vivienne, vous verrez à l'angle du croisement formé par ces deux voies, un personnage montrer sa silhouette et diriger sa marche légère vers les boulevards.
Il est beau comme la rétractilité des serres des oiseaux rapaces; ou encore comme l'incertitude des mouvements musculaires dans les plaies des parties molles de la région cervicale postérieure; ou plutôt comme ce piège à rats perpétuel, toujours retendu par l'animal pris, qui peut prendre seul des rongeurs indéfiniment et fonctionner et même caché sous la paille; et surtout comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie.
LAUTREAMONT  ( Les Chants de Maldoror)




1 commentaire:

manouche a dit…

Ces comparaisons me laissent quoi,te...

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...