samedi 28 décembre 2013

Certains hivers sont tellement difficiles

l y a abondance d'animaux quand trop d'insultes à la nature n'ont pas été proférées sur terre,mais le mal aussi peut arriver. La situation devient difficile dans le camp. Quand ça devient vraiment dur, on commence à s'inquiéter. Où trouver à manger? Si plusieurs jours passent sans qu'on prenne rien, les chasseurs doivent se réunir et décider que faire. Parfois quelqu'un apporte son tambour dans une hutte et s'en sert pour implorer de l'aide. Avec son tambour il demande aux animaux leur aide. Ou alors il nous faut partir plus loin, et plus loin encore. Au-delà des limites mêmes de notre territoire de chasse. Il nous arrive de partir pour plusieurs jours et on ne sait plus ce qui se passe à la maison. Que mangent-ils là-bas? Ont-ils é
té chanceux avec leurs pièges? Cette inquiétude vous accompagne quand vous quittez le camp pour aller chasser; 
mais parfois elle rend les choses bien pires.


Voilà: je vais vous raconter, je me souviens d'une fois vraiment très dure. On était cinq, partis chasser loin du camp, et pendant plusieurs jours  on n'avait rien attrapé. Bien sûr, ça nous était déjà arrivé quand je chassais avec mon père. Mais cet hiver là était pire que tous les autres. Nous étions vraiment très loin du camp et l'un des hommes a dit:" voici venue notre mort." Mais un autre chasseur se mit alors à raconter quelque chose. Il commença à nous raconter une histoire.....

1 commentaire:

manouche a dit…

Quand la chasse se justifie.

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...