mercredi 27 novembre 2013

Pensée d'automne



le sumac est légèrement rouge, les chrysanthèmes 
peu à peu éclosent
haut dans le ciel le vent emporte les cris plaintifs
des oies sauvages
mon inspiration poétique est aussi tranchante
que des ciseaux de Ping-chow
elle découpe un morceau de paysage d'automne
pour le faire entrer dans mon poème.

Lu yu (1125-1210)

1 commentaire:

manouche a dit…

Cette poésie asiatique me touche profondément, j'ai une passion pour les Haïkus. Pourtant je n'ai pas les yeux bridés .

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...