samedi 23 novembre 2013

Pensée d'automne



une haie de ronces tressées, toute la journée le portail
reste fermé
mûriers et chanvres cachent le chemin, on ne distingue plus 
le village
toute ma vie mes poèmes se sont répandus sous le ciel
la tête blanche,je suis retourné au pays pour arroser le jardin

Lu Yu (1125-1210)

1 commentaire:

manouche a dit…

Tant de sagesse!

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...