vendredi 11 octobre 2013



Au temple Ch'ung-yi


une tasse de thé, le parfum du brûle-encens, les plaisirs abondent
longue journée, les visiteurs partis on ferme le temple
soudain, sous l'auvent un vent frais agréable
il soulève le chant des jeunes cigales qui se mêle à ma lecture à voix haute


WEN CHENG-MING (1470-1559)

Aucun commentaire:

Avec des si- Si les girafes avaient des ailes Et les éléphants des violons, On ferait danser les gazelles. Si par hasard dans ...