mercredi 5 juin 2013

Les Sirènes



C'est en juin que les Sirènes quittent leurs palais du fond des mers ou des rivières. Bien calées dans leurs queues de poisson gracieusement lovées, elles se posent sur un rocher, se mirent dans l'eau et lissent leurs longs cheveux avec un peigne d'or. Enchantées de l'image que leur renvoie la surface de l'eau, elles chantent. 
Sirènes des fleuves, des lacs ou des océans, leur voix ensorcelle les humains qui les écoutent. Parfois, elles entraînent le marin ou le batelier amoureux dans leur domaines aquatiques où ils disparaissent. Epoux comblés ou prisonniers ? qui peut savoir... aucun n'est revenu le dire. 
Ceux qui ne l'ont pas entendu ignoreront toujours le charme ensorceleur du chant de la sirène.
Ulysse seul, le sage, le rusé a écouté le chant des sirènes et n'a pas perdu la vie.

1 commentaire:

manouche a dit…

Le bélouga fait vraiment illusion.

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...