lundi 17 juin 2013

La nuit de la Saint-Jean

Pendant la plus courte nuit de l'année, surtout ne dormez pas! Vous manqueriez sa magie, ses enchantements, ses sortilèges. Allez voir à minuit l'eau des fontaines sa changer en vin et les pierres en brioches. Ne redoutez ni les démons, ni les feu follets, ni les sorcières qui traversent le ciel en balais volants: sur les collines et à la croisée des chemins de grands feux sont allumés pour les chasser. De grands feux par-dessus lesquels vous devrez sauter sans vous brûler pour trouver obtenir chance et amour. Et vous les belles qui y serez parvenues sans roussir les volants de vos jupons rencontrerez dans l'année celui qui vous est destiné.
A l'aube naissante, vous ramasserez dans les braises vacillantes quelques tisons et un peu de cendre qui assureront guérison, purification et protection contre tous maux.

1 commentaire:

manouche a dit…

J'ai peur ne plus sauter assez haut!

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...