samedi 8 juin 2013

Images de sirènes.

Le Moyen-Age qui craignait les sirènes n'a pourtant pas manqué de les représenter. Les moines copistes en étaient amoureux qui les nommaient "seraines" en rêvant à leur chant mélodieux à leur moitié de corps tant désirable.
 Inspirés par les bas-reliefs des églises romanes où elles incarnaient la luxure, ils leur donnaient une  queue de poisson double et deux mains pour la tenir écartée. Ces sirènes lascives et tentatrices, ils en ornaient aussi les lettrines des manuscrits, les blasons des armoiries. Parfois couronnées et tenant un enfant dans leurs bras, on les voyait en mosaïques, sur les vitraux, les bénitiers, les bancs sculptés. Ces sirènes obsédantes étaient, aux yeux de l'église, la femme dans toute sa grâce et sa perversité.


1 commentaire:

manouche a dit…

Là, les moines n'étaient copistes que de leur imagination...salace.

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...