vendredi 15 mars 2013

Promethée



Prométhée  passait pour avoir créé les hommes ; il était en tout cas leur ami. Fils du Titan Japet, il était cousin de Zeus. Athéna lui avait enseigné, l’architecture, l’astronomie, les mathématiques, la navigation, la médecine, le travail des métaux et bien d’autres sciences utiles que Prométhée voulait transmettre aux hommes. Zeus qui  les voyait sans cesse progresser en talents et en pouvoirs se mit à craindre pour le sien et résolut d’en exterminer la race. Le Titan intercéda en leur faveur et apaisa momentanément la colère du roi des Dieux.
Mais voilà qu’un jour à Sycione, un taureau fut offert en sacrifice et une querelle éclata entre les prêtres : ils n’étaient pas d’accord sur la part qui devait revenir aux dieux et celle qui resterait aux humains.  On fit appel à Prométhée le sage pour arbitrer le débat. Il prit la peau du taureau et en fit deux sacs. Dans l’un il mit la chair qu’il recouvrit des abats, d’aspect repoussant et dans l’autre la carcasse sans viande, qu’il recouvrit de graisse blanche fort appétissante. Il laissa les sacs ouverts et demanda à Zeus de choisir sa part. Le dieu choisit celui des deux sacs qui avait le meilleur aspect. Il entendit alors Prométhée qui s’esclaffait dans son dos. Furieux, il retira le feu aux hommes tout en grondant : « Mangez-là crue votre viande, à présent ! »
Mais Prométhée était bien décidé à rendre le feu à ses protégés. Certains disent qu’il en déroba à Héphaïstos, d’autres qu’il prit des braises au char du Soleil et qu’il les rapporta sur terre dans la tige creuse d’un fenouil géant.
.Zeus, de plus en plus furieux fait enchaîner Prométhée  nu, à un rocher  des monts du Caucase. Il y était maintenu par des liens d’acier tandis qu’un griffon-vautour lui dévorait le foie. Chaque nuit, tandis que le Titan souffrait du froid, son foie se reconstituait, si bien que son supplice  semblait devoir être sans fin.
Toujours irrité contre les hommes, Zeusdonna ordre à Athéna et Héphaïstos de fabriquer une femme : Pandore. Tous les dieux de l’Olympe devraient lui offrir un don ; ainsi elle aurait la beauté, la grâce, elle saurait chanter, danser, elle serait parfaite. Mais Hermès, toujours frondeur  lui mis dans le cœur désobéissance et curiosité.
Prométhée avait un jeune frère à qui il avait recommandé de n’accepter aucun présent de Zeus. Mais quand le dieu, son oncle, lui offrit cette ravissante créature, il oublia l’avertissement et accepta d’épouser Pandore. Pandore à qui Zeus donne en cadeau de noces une jarre, hermétiquement close et lui recommande de surtout, surtout ne jamais l’ouvrir : de grands malheurs pourraient en advenir.
Bien évidemment, Pandore en est malade de curiosité et comme elle a eté créée désobeissante, elle ne tarde pas à en soulever le couvercle.
Et bien entendu, c’est une véritable catastrophe, car la jarre contenait tous les maux de la terre : souffrances, guerres, maladies, tous les vices, toutes les folies s’abattent sur les hommes ; la désolation règne sur la terre. Heureusement l’espérance, nichée tout au fond de la jarre y était restée, qui a permis à l’humanité de survivre.
C’est Héraclès qui, passant par le Caucase, d’une flèche transpercera le griffon-vautour et délivrera le Titan. En mémoire de son supplice, Prométhée portera éternellement des bracelets et des bagues forgés dans les anneaux d’acier de ses chaînes.

Tandis que l'Almanach est enfumé, profitez des bienfaits de l'armoise au Jardin.

1 commentaire:

manouche a dit…

Pauvre Pandore; on accuse sa curiosité d'avoir provoqué tous les maux de la terre!

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...