dimanche 17 mars 2013

Pâques


Si tu veux avoir des dindons,
Mange des crêpes aux brandons.



Pâques approche et vous souhaitez des œufs en grand nombre pour les colorier, les cacher au jardin et amuser les petits enfants : nourrissez vos  poules à l’intérieur d’un cercle de tonneau, d’un cerceau ou tout autre cercle ;  faites aussi plusieurs fois le tour du poulailler en semant les os du repas de la veille, ce qui éloigne les renards. N’omettez pas de dire  à voix haute et distinctement: « Tiens, Renard, voilà ta part ! ». Pour plus d’efficacité, il faut n’être vu (et entendu) de personne.
En Lorraine, c’est l’os du jambon que l’on offre, pas au renard mais au loup. On fait monter sur le toit le plus jeune garçon de la famille. Il jette l’os dans la rue en criant : « Oh ! Loup !  tiens,  loup ! val  te pah. »

Les nuits du 20 au 24 sont des « Nuits Noires », néfastes pour les naissances.  Les femmes sur le point d’accoucher devront se retenir jusqu’au 25. Ce jour là, quand elles auront fini, elles pourront aller greffer quelques arbres, mais s’abstenir de faire la lessive. Transgresser l’interdit les  exposerait à revenir au lavoir après leur mort tous les ans à la même époque, et ceci pour l’éternité ! De plus, le linge lavé ce jour là, se transformerait en paille ; qui est utile aussi et qu’on n’a pas besoin de repasser.
Le 24, chez les Romains, jour sacré de Cybèle, « mère des dieux » et avide de sang humain ; c’est la « fête du sang ».
S’il gèle le 25, jour de l’Annonciation, on ne récoltera ni grain ni vin.
Si cette fête coïncide avec le vendredi saint ou le dimanche de Pâques, de grands malheurs sont à prévoir : 1910 mort d’Edouard VII, 1951, mort de GeorgesVI ; et ça pourrait être plus grave !
En revanche, les Russes pensent que l’Annonciation qui  tombe un lundi ou un dimanche, est signe de bon augure.
Les Lorrains redoutent pour leur bétail un carême qui débute en mars ; et il débute presque toujours en mars, ce qui est fâcheux pour les agneaux et les moutons aux alentours de Pâques.
Ne rien semer les trois derniers jours de mars ; ne pas se faire saigner non plus : risque de mort !
Les anglais, de crainte d’attirer le mauvais sort, n’empruntent jamais d’argent ces trois derniers jours. Les fréquenter de préférence à ce moment-là.
Les enfants nés en mars sont bons, sympathiques et inquiets ; les Poitevins plus particulièrement, ont la tête grosse.
On se méfiera des mois de mars qui comportent 5 mardis et qui  ne laissent aux belges ni choux ni trognons.
Le tonnerre de mars laisse présager une  pénurie de fruits, de blé, d’huile et de vin ; il annonce  aussi guerre et mortalité.

Aujourd'hui l'Almanach est féministe et le cerisier fleurit au jardin

1 commentaire:

manouche a dit…

Mais c'est ben vrai tout ça; j'ai connu un poitevin à grosse tête...Par contre je ne sais pas si je vais pouvoir me retenir pour accoucher après le vingt!

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...