dimanche 27 janvier 2013

Marie Dubas "Mon Légionnaire"

2 commentaires:

manouche a dit…

C'est cela qu'il faudrait ce gris dimanche, du soleil et un homme qui sente le sable chaud!

almanachronique a dit…

Déjà rien que le sable chaud, çà irait mieux.

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...