mercredi 24 octobre 2012

Saint Ange-


Bien qu’il existe un saint Ange de Jérusalem dont on ne sait pas grand-chose sinon qu’il est fêté le 5 mai, la paroisse de Saint Ange voisine de Torcay est placée sous la protection de l’archange saint Michel, le chevalier du bien, l’adversaire déclaré de Lucifer, le pourfendeur de dragons, le conseiller de Jeanne d’Arc.. On le fête lui aussi en mai, le 8, jour où il est apparu au pape Grégoire le Grand……
Mais il est une autre légende : sur la commune de Saint-Ange, le long de la Blaise, se dresse une demeure dont les pierres se teintent de rose dans le soleil couchant : le Vieux Mesnil. Elle n’est plus habitée et se délabre au fil des ans. Du temps où j’avais un cheval, un chemin nous menait le Pégason et moi jusque devant le portail du Vieux Mesnil ; il n’y avait personne ce jour-là et au milieu de la cour, un rosier m’invitait à venir le respirer. J’ai mis pied à terre et j’ai poussé la grille ; le parfum des roses s’harmonisait avec leur ton de corail pâli. Elles faisaient pour moi les belles, insouciantes, elles savaient que je ne leur ferais aucun mal : je n’aime pas cueillir les fleurs.
Au moment où je remontais à cheval, un très vieil homme a paru ; il portait au bras un panier rempli d’herbes. Probablement avait-il des lapins… Je l’ai salué.
-Triste maison, me dit-il en me rendant mon bonjour.
-Triste ? pourquoi , je ne trouve pas !
-Ah ! c’est que vous ne connaissez pas l’histoire…
-Quelle histoire ??
-Oh !!! une terrible, terrible histoire ! Vous savez, personne ne peut vivre ici longtemps ; il arrive aux gens des malheurs… ils doivent s’en aller… ou bien ils meurent…
-Vous voulez dire que c’est une maison… maudite ???
-C’est qu’on y a fait bien du  mal…
Et le vieil homme m’a raconté que jadis, cette maison était un couvent. Les nonnes recevaient là des jeunes filles, des femmes qui avaient « fauté » ; elles les délivraient du résultat visible de leur faute. Il est derrière la maison, un terrain où l’on aurait retrouvé des ossements minuscules. On a dit aussi que venaient ici des célébrants de messes noires, des montreurs de monstres de foire…
Le soir tombait, j’ai frissonné ; les briques roses du Mesnil étaient devenues grises, le rosier avant refermé ses fleurs et le vieil homme m’a tourné le dos  et fait un signe de la main.
J’ai repris le chemin au petit trot du Pégason… Saint Ange… L’archange saint Michel, oui ! Mais les nonnes n’étaient-elles pas des faiseuses d’anges ?

3 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Que tu racontes bien, Pomme ! j'y étais...

manouche a dit…

Tous ces petits anges; quelle horreur!

seb haton a dit…

Saint-Ange était également un nom très prisé par le Marquis de Sade, qui le donnait à certains de ses personnages extrêmement débauchés...
s.h.

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...