vendredi 6 juillet 2012

Quand j'ai eu dix ans...


... j'ai regardé la terre et les rivières, le ciel au-dessus et les animaux qui m'entouraient, et je n'ai pu m'empêcher de ressentir qu'ils étaient l'oeuvre d'un pouvoir supérieur. J'étais si soucieux de comprendre ce pouvoir que j'interrogeai les arbres et les buissons. Il me semblait que les fleurs me regardaient fixement et je voulais leur demander:"Qui vous a faites?" je tournai mes yeux vers les pierres couvertes de mousse; certaines semblaient avoir des traits humains, mais elles n'ont pu me répondre. Puis j'ai fat un rêve et dans ce rêve une des petites pierres rondes m'est apparue et m'a dit que le créateur de toute chose était Wakan Tanka et qu'afin de l'honorer, je devais honorer son oeuvre dans la nature. La pierre dit que par ma quête je m'étais montré digen d'une aide surnaturelle. Elle dit que si je venais à soigner une personne malade, je pourrais lui demander assistance et que toutes les forces de la neture m'aideraient à guérir.
Il est significatif que certaines pierres ne soient pas enfouies dans le sol, mais perchées au sommet de hautes buttes. Comme le soleil et la lune, ces pierres sont rondes et nous savons que toutes les choses rondes ont un lien entre elles. Les choses qui sont semblables par leur nature tendent dans leur évolution à se ressembler, et ces pierres sont restées longtemps ici, face au soleil. Beaucoup de pierres ou galets sont façonnés par le courant d'une rivière, mais ces pierres ont étté trouvées loin de l'eau et n'ont été exposées qu'au soleil et au vent. La terre renferme plusieurs milliers de telles pierres cachées sous sa surface. On raconte que l'Oiseau-Tonnerre est lié avec ces pierres et que quand un homme ou un animal doit être puni, l'Oiseau-Tonnerre s'abat sur lui. S'il était possible de suivre la course de l'éclair, on trouverait une de ces pierres enfoncées dans la terre. Certains croient que ces pierres descendent avec l'éclair: moi je crois qu'elles sont à la surface et que la foudre les projette vers le bas. Toute ma vie je suis resté fidèle aux pierres sacrées. J'au vécu en accord avec leurs exigences et elles m'ont assisté dans toutes mes peines. J'ai tenté de me rendre capable, tout seul, de manier ces pierres sacrées aussi bien que possible; mais je sais que je ne suis pas digne de parler à Wakan Tanka. je fais mes demandes aux pierres et elles intercèdent pour moi auprès de lui.

TATANKA-OHITIKA, homme médecine sioux

1 commentaire:

CLAIRE DESCAMPS a dit…

Un tres beau texte,merci. je ne viens pas assez souvent sur mon blog et blogs auquels je suis abonnée mais chaque passage ici est un bonheur...
belle journée
Claire

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...