mercredi 1 février 2012

Mécomptes de fées -FIN

Histoire de la fille aux perles -

J'étais si bonne et si belle qu'une fée m'accorda de cracher des bijoux. Ma laide et méchante soeur reçut le plus enviable don de cracher des vipères et des crapauds, si bien que chacun s'efforçait de ne point se brouiller avec elle. Jalouse, elle me dénigra férocement, acharnée à jeter le discrédit sur ma marchandise: " D'où venaient ces bijoux? et puis c'était du doublé, du strass, du toc." De sorte que mon commerce périclita et que je dus quitter le pays. Ma soeur racheta la maison de joaillerie pour un morceau de pain, épousa le premier commis, vécut heureuse. pour réussir en ce vilain et bas monde, il faut être méchant."
Le Chat Botté expliqua comment, volé dans l'affaire des terrains de Carabasville, après avoir eu l'imprudence de servir de prête-nom à son maître, il lui avait encore fallu supporter toute la responsabilité de meurtre de l'Ogre. Les quarante voleurs avaient si bien floué Ali, qu'il en était encore Baba. Peau d'Âne traînait une vie misérable, lâchée par le fils du roi qui regrettait de s'être mésallié avec elle. L'Ogre résuma la situation: " Mes petits, ne croyez pas aux contes de fées, et achetez plutôt des Manuels-Roret (?), cultivez votre jardin et jetez des pierres dans celui des autres; volez, calomniez, vous serez heureux."
Le lendemain matin, ayant retrouvé le chemin de la maison paternelle, Daphnis et Chloé résolurent de ne pas se marier. D'ailleurs ils n'avaient pas perdu leur temps pendant la fin de la nuit, et Chloé n'était plus qu'une demi-vierge.
Ce conte ne comporte pas de morale.

WILLY (1894)

Aucun commentaire:

Le Blaireau -

 Dictionnaire du Zoodiac  : Signe de Poil, gouverné par l’ennuyeuse planète Rasoir.  Les natifs du blaireau sont généralement taquins...