mardi 31 janvier 2012

Mécomptes de fées

Avec tous ces beuuuuhhhghes à répétition, je réalise que je n'ai jamais passé le début des "mécomptes"... Le voici:




Il y avait une fois deux beaux enfants dont l'un se nommait Daphnis et l'autre Chloé, et qui ne savaient rien de la vie, parce qu'ils avaient reçu une éducation très cléricale.
Advint qu'ils se perdirent dans un bois, la veille de leurs noces, et se trouvèrent fort dépourvus, n'osant plus marcher à travers les ténèbres, par crainte de s'égarer plus encore. Et, comme la nuit était pleine de mystère, Daphnis et Chloé tremblaient ainsi que des innocents devant un juge d'instruction.
La lune se leva soudain et leur fit voir qu'ils étaient parvenus dans une clairière déserte; mais bientôt arrivèrent, à la file, un loup pelé, un petit chafouin très laid, une fille rougeaude et moustachue, une splendide personne à l'air ensommeillé, un gros homme, une souillon, une femme vêtue d'une peau d'âne, etc., etc.
Lors, le gros homme s'avançant vers le couple: " Ne craignez point, nous ne vous voulons que du bien. Vous allez entrer demain en mariage et vous ignorez la philosophie de l'existence; nous allons vous l'enseigner. C'est votre bonne étoile qui vous égara en cette clairière. On vous a bourré la tête de rêvasseries ridiculement optimistes, on vous a persuadés de croire aux bonnes fées qui mènent à bien les projets des pauvres mortels; tout ça, mes enfants, c'est de la blague, et vous devez prendre tout juste le contre-pied de ces fariboles. 
"Sachez d'abord qu'il n'est pas de bonnes fées; les mauvaises les ont tuées depuis longtemps. Il n'y a plus de rois qui désirent des enfants; au contraire, moins ils en ont, plus ils sont heureux. Il n'y a pas d'autre talismans que les pinces-monseigneur pour ouvrir les portes et vous auriez tort de compter sue la baguette qui découvre les trésors -, d'ailleurs ils vous seraient sûrement réclamés par l'état. On ne change plus les princes en animaux; tout ce qu'on peut faire, c'est changer les bêtes en fonctionnaires. Et voici mon histoire pour votre édification... (A suivre...)

1 commentaire:

ov a dit…

qui protègera les gens de leur propre destin ? un trip à l'ayahuasca ?

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...