dimanche 14 août 2011

Délires contrastés

Hier, l'année prochaine, retournant du futur,
Des Martiens d'Océan envahiront la terre.

Adorables démons, tyrans démocratiques,
Dans une joie saignante, ils coloniseront
Une foule bestiale, soumise et révoltée.

Demain, il y a longtemps,
Leurs filles adolescentes aimeront nos garçons.
Stériles, ils enfanteront l'humanité nouvelle 
Et semblable à l'ancienne.

Terre déserte et fertile, onde glauque et limpide,
Sables mouvants et durs, monts aux pentes creusées,
Plaines grimpant aux cieux, mort naissant à la vie,
Danse immobile et lente et chant silencieux,
Célèbrent calmement l'Ancienne Nouveauté,
La triste joie perdue et le temps retrouvé....



1 commentaire:

jp le petit malin a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=m3dV0JGt8Uc&feature=related

la mafia, c'est un pneu.

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...