vendredi 25 mars 2011

L'âme des poètes

Si tu pouvais entendre
L'amer laurier-blanc sangloter,
Que ferais-tu, mon amour?
Tu soupirerais.

Si tu voyais la lumière
T'appeler en partant,
Que ferais-tu, mon amour?
Tu songerais à la mer.

Mais si je te disais un jour
"Je t'aime" sous l'olivier,
Que ferais-tu, mon amour?
Tu me poignarderais.

Federico Garcia LORCA

1 commentaire:

manouche a dit…

La poésie, l'amour à l'andalouse...

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...