dimanche 20 mars 2011

l eau vive

2 commentaires:

seb haton a dit…

Ah, Guy Béart...
Encore un artiste très sous-estimé par rapport à l'ensemble de son œuvre...
s.h.

Odile a dit…

c'est l'une de mes chansons préférées ! Une fraîcheur qui évoque bien le printemps, pour moi. Bises.

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...